Damas dénonce le raid de la coalition qui a coûté la vie à trois soldats de l’armée syrienne

Damas a dénoncé lundi le raid de la coalition internationale menée par les Etats-Unis qui a coûté la vie à au moins trois soldats de l’armée syrienne dans l’est du pays, le qualifiant d’une « agression flagrante ».

« La Syrie condamne fermement l’agression flagrante des forces de la coalition menée par les Etats-Unis à Deir Ezzor. Elle viole de façon criante la Charte des Nations unies », a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans des lettres adressées au secrétaire général des Nations Unies et au Conseil de sécurité de l’ONU.

« Le ministère des Affaires étrangères appelle le Conseil de sécurité à prendre les mesures nécessaires pour éviter qu’un tel incident ne se répète », a-t-il ajouté.

Le ministère a affirmé que quatre avions de la coalition ont tué trois de ses soldats et blessé 13 autres, faisant par ailleurs état de la destruction de plusieurs véhicules militaires et dépôts d’armes.

Plus tôt dans la journée, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme avait affirmé que l’attaque avait tué quatre soldats et blessé 13 autres.

« Il s’agit des premières victimes des forces du régime à la suite d’un raid aérien de la coalition », a-t-elle précisé, soulignant que « les forces du régime n’avaient jusque-là jamais été visées par des bombardements de la coalition internationale, qui visent à Deir Ezzor les bases des jihadistes et leurs camions-citernes transportant du pétrole ».