Attaques terroristes en Nouvelle-Zélande : Des séquences d’horreur racontées par un Marocain

Un jeune étudiant marocain a été un témoin oculaire d’une des fusillades meurtrières qui ont ciblé deux mosquées durant la prière de vendredi dans la ville de Christchurch, au sud de la Nouvelle-Zélande, parlant de scènes de terreur et d’horreur.

« A mon arrivée à Masjid Al-Nour et alors que j’essayais de stationner ma voiture, j’ai entendu plusieurs coups de feu et j’ai vu une foule de personnes courir dans tous les sens », a confié le doctorant marocain Moussa Bouray, joint par MAP-Canberra, quelques heures après les horribles incidents, qui ont fait 49 morts et une vingtaine de blessés.

« Je venais de déposer mon épouse devant la mosquée pour trouver une place au parking. Elle s’est protégée pendant plus d’une heure dans un immeuble avoisinant la mosquée », a relaté M. Bouray, qui était toujours sous le choc.

« Des cris et des hurlements fusaient de tout part. C’était vraiment un cauchemar », a ajouté le jeune étudiant, qui s’est installé à Christchurch depuis septembre 2017.

« Après un peu de temps, on a commencé à voir arriver les policiers avec leurs boucliers », a-t-il indiqué, ajoutant qu’ils se sont déployés dans les environs de la mosquée pour débusquer le tireur, qui a été identifié comme un extrémiste australien.

Les attaques survenues dans cette localité de l’Ile-du-Sud ont été qualifiées par la Première ministre néo-zélandaise de l’une des journées « les plus sombres » de cette nation du Pacifique Sud réputée paisible.

(Avec MAP)

A Lire aussi :

49 morts dans des Attaques terroristes en Nouvelle-Zélande.