Arrestation du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange

La police britannique a annoncé l’arrestation jeudi du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, dans l’ambassade d’Equateur à Londres où il était réfugié depuis Juin 2012 pour ne pas avoir à être envoyé en Suède où il était accusé de viol.

« Julian Assange, 47 ans, a été arrêté ce jeudi 11 avril, par des agents du service de la police métropolitain (MPS) à l’ambassade d’Équateur », a indiqué Scotland Yard dans un communiqué. Cette arrestation a été menée sur la base d’un mandat d’arrêt de 2012.

L’affaire de viol a été close en 2017 mais un mandat d’arrêt britannique était toujours en cours pour non-respect de ses engagements en matière de liberté conditionnelle.

Après lui avoir accordé la naturalisation en décembre 2017, l’Equateur avait demandé à Londres de reconnaître le fondateur de WikiLeaks comme étant un agent diplomatique. Ce qui l’aurait fait bénéficier de l’immunité lui permettant de quitter l’ambassade sans être arrêté. Mais le Royaume-Uni avait rejeté cette requête.

Le président équatorien, Lenin Moreno, a souligné jeudi que Quito avait bien retiré au fondateur de WikiLeaks son statut d’asile diplomatique en raison de violations répétées des conventions internationales.

Julian Assange est placé en garde à vue dans un commissariat londonien et sera « présenté au tribunal de Westminster dès que possible », conclut le communiqué.

(Avec MAP)