La CAF suspend des arbitres africains pour “corruption”
8 août 2018 Partager

La CAF suspend des arbitres africains pour “corruption”

La Confédération africaine de football (CAF) a suspendu sept arbitres et un instructeur technique ghanéens, après des faits de corruption relayés par la presse, a annoncé mardi l’organisation basée au Caire.

“Le 5 Août 2018, le jury disciplinaire de la (CAF) s’est réuni aux fins de statuer sur les allégations de corruption formulées contre des officiels de la CAF par les médias”, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Dans un documentaire explosif sorti en juin, “Number 12”, un journaliste d’investigation ghanéen Anas Aremeyaw Anas a piégé des dizaines d’arbitres ghanéens et du continent en leur proposant des pots-de-vin.

Les huit professionnels ghanéens ont été suspendus pour une période de dix ans à l’exception de David Laryea, un arbitre assistant, exclu à vie.

Ils avaient presque tous fait l’objet d’une suspension provisoire en juillet au moment où la CAF avait pris sa première décision dans cette affaire.

Le 7 juillet, la CAF avait en effet suspendu 10 arbitres de différentes nationalités pour des périodes allant de deux à dix ans, et exclu à vie le Kényan Marwa Range, arbitre assistant qui avait été présélectionné pour le Mondial-2018 en Russie.

Dans son communiqué publié mardi, la CAF a également annoncé la suspension provisoire “jusqu’à l’examen de leur cas par le jury disciplinaire” de 14 autres arbitres originaires du Ghana mais aussi du Congo et du Sénégal.