Enseignement: Amzazi dresse le bilan d’étape de la vision 2015-2030
17 janvier 2019
Iliasse El Mesnaoui (129 articles)
0 Commentaire
Partager

Enseignement: Amzazi dresse le bilan d’étape de la vision 2015-2030

Saïd Amzazi a présenté le 17 janvier le bilan d’étape de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015/2030 ainsi que les chantiers prioritaires du ministère.

Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi, vient de présenter, le 17 janvier à Rabat, le bilan d’étape de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015/2030 ainsi que les chantiers prioritaires du Ministère. En voici les principaux résultats :

Education nationale 

– Le taux d’abandon scolaire est de 0,6% au niveau de l’enseignement primaire. Entre 2014-2015 et 2018-2019, il est passé de 12,2% en 2014-2015 à 10,7% au niveau de l’enseignement secondaire collégial, et de 13,9% à 9,1% au niveau de l’enseignement secondaire qualifiant.

– Recrutement de 70 000 enseignants entre 2016 et 2018.

– Construction de 389 établissements d’enseignement supplémentaires, 39 écoles communautaires et 149 internats.

– Préscolaire : selon le ministre, plus de 50 000 nouveaux enfants inscrits, 2283 nouvelles salles de classe ouvertes «durant ces derniers mois».

– Intégration des nouvelles technologies dans l’enseignement : 87% des établissements scolaires dotés d’équipements multimédia et 85% connectés à Internet. 1 600 000 élèves ont suivi des cours de programmation informatique (Scratch).

– Extension du système « Massar » à tous les cycles, y compris l’éducation non formelle, l’enseignement préscolaire, et la création des services « Menhati », « INSAT » et « Motamadriss » et les services électroniques pour les parents et tuteurs.

– Délégation de plusieurs compétences ministérielles aux académies régionales.

– 600 000 élèves bénéficiaires de cours d’Amazigh.

– Création du centre national pour la prévention et la lutte contre la violence dans le milieu scolaire, ainsi que de 12 centres régionaux et de 82 centres provinciaux.

– Lancement de 80 filières de la licence en éducation dans les universités.

– Élaboration en cours d’une stratégie nationale de la formation continue.

Pour 2019 : 

– Construction programmées de 137 établissements scolaires et 35 internats.

– Programmation de 5826 salles de classes pour accueillir 120 000 enfants supplémentaires au préscolaire.

– Révision du curriculum du cycle primaire en vue de sa généralisation à l’horizon de 2021.

– mise en oeuvre d’un plan de formation continue des responsables de la communication au niveau central, régional et provincial.

Appui social :

– « Un million de cartables » : 4.365.558 bénéficiaires au cours de l’année scolaire 2019/2018.

– Transport scolaire :  240.209 élèves bénéficiaires au cours de l’année scolaire 2018-2019.

– Augmentation de 63% de la valeur journalière des bourses pour les internats et les cantines scolaires par rapport à l’année précédente.

– Extension de la couverture du programme « TAYSSIR » au communes rurales, profitant ainsi à 1.200.000 élèves supplémentaires.

Formation professionnelle

– Ouverture de 27 établissements de formation agréés entre 2015 et 2018.

– Hausse de 7% du nombre de diplômés au cours de la même période.

– Augmentation de 177 %  du nombre de bourses attribuées entre 2018 et 2019.

Pour 2019 : 

–  Formation professionnelle : la mise en place d’une formation de 6 mois pour l’apprentissage des langues et des techniques d’information et de communication et renforcer la culture entrepreneuriale pour améliorer l’employabilité des diplômés.

– Création d’un centre de formation au « middle management » et aux initiatives entrepreneuriales à Casablanca.

– Création de 2 centres de formation professionnelle dans les métiers de la santé à Casablanca et à Rabat dans le cadre d’un partenariat entre l’OFPPT et le Ministère de la Santé.

– Généralisation du cadre intégré d’évaluation de la formation.

– Élaboration de 12 cadres référentiels des métiers de la formation

Enseignement supérieur et recherche scientifique 

– Les capacités des universités publiques ont augmenté de 10% entre 2015 et 2018.

– Augmentation du nombre de boursiers de 33% entre 2015/2014 et 2019/2018, et de la capacité de logement des cités universitaires et du nombre de repas de 50% au cours de la même période.

– Mise en place d’un système d’assurance maladie obligatoire au profit de 46 000 étudiants.

– Mise en place d’une plateforme de cours à distance libre d’accès.

– Le nombre de doctorants a augmenté de 64% et le nombre de cycles de doctorat accrédités de 79% entre 2014-2015 et 2018-2019.

– En 2017, 117 Brevets d’invention ont été enregistrés au nom des universités et des centres de recherche nationaux.

– Augmentation du nombre de publications scientifiques SCOPUS de 54% entre 2014 et 2017.

– Augmentation du nombre de thèses soutenues de 44% entre 2014 et 2018.

Iliasse El Mesnaoui

Iliasse El Mesnaoui

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article