L’Africa Security Forum pose l’Afrique des inégalités face aux menaces du 21e siècle
6 novembre 2018
Iliasse El Mesnaoui (129 articles)
Partager

L’Africa Security Forum pose l’Afrique des inégalités face aux menaces du 21e siècle

L’Africa Security Forum (ASF) 2018 se tiendra du 21 au 23 novembre prochain à Rabat. Au menu de cette édition figure la redéfinition des axes de la coopération internationale face aux menaces du XXIème siècle. Explosion démographique, migration, cyber-terrorisme et extrémisme sont parmi les menaces qui planent sur le continent et autour desquelles la réflexion sera engagée.

L’Africa Security Forum (ASF), rencontre annuelle qui réunit les acteurs les plus influents de la sécurité et de la défense à l’échelle internationale, se tiendra à Rabat du 21 au 23 novembre prochain.

Le thème choisi pour l’édition 2018 de l’ASF est «redéfinir les axes de la coopération internationale face aux menaces du XXIème siècle». En effet, dans un continent qui est amené à voir sa population doubler d’ici à 2050, les pays africains devront faire face à une pression démographique sans être garantis que les performances économiques soient au rendez-vous. La sonnette d’alarme est tirée : la croissance économique doit non seulement être suffisante mais aussi uniforme pour créer 450 millions d’emplois supplémentaires requis pour les vingt prochaines années.

« Cette Afrique des inégalités peinera donc à faire face à son explosion démographique alors que, à titre d’exemple et toujours selon la Banque Mondiale, le PIB par habitant en Afrique subsaharienne a à peine doublé en un quart de siècle, passant de 1.638 dollars en 1990 à 3.710 dollars en 2016 », argumentent les organisateurs de l’événement, qui se posent la question suivante : l’évolution démographique du continent africain est-elle une chance ou une bombe à retardement quant aux perspectives de développement du continent ?

Arborant l’étiquette de « nouvel eldorado économique du siècle », le continent suscite des convoitises et aiguise les intérêts d’acteurs variés, allant des groupes industriels multinationaux aux groupes criminels, et fait l’objet de stratégies offensives d’Etats ou d’ONG qui y voient des possibilités d’extension de leur influence ou de leurs marchés.

Inéluctablement, des menaces et des enjeux propres à ce contexte futur se profilent. L’accroissement de la migration et faiblesse du développement socio-économique face au chômage endémique dont souffre l’Afrique, les enjeux liés au cyber-terrorisme, à la e-réputation et au big data, mais également l’amélioration de la lutte contre la radicalisation face à l’extrémisme et au terrorisme. Ce sont là quelques axes parmi ceux déclinés par l’ASF lors de son édition 2018, pour mieux exposer les risques encourues par les économies faibles du continent face à l’explosion démographique imminente.

Bénéficiant du Haut Patronage de SM le Roi Mohammed V, l’événement coorganisé par le centre de recherche et d’études géostratégiques Atlantis et le Forum International des Technologies de la Sécurité (FITS) ambitionne d’accueillir 400 participants issus de 50 pays.

Iliasse El Mesnaoui

Iliasse El Mesnaoui