Droits de l’Homme : Ramid décroche le jackpot pour son Plan d’action
6 décembre 2018
Tahar Abou El Farah (1006 articles)
Partager

Droits de l’Homme : Ramid décroche le jackpot pour son Plan d’action

Il y a quelques semaines, le ministre d’Etat, Mustapha Ramid, avait boycotté plusieurs fois le conseil du gouvernement. Il avait même menacé de ne plus assister aux réunions tant que «son» Plan d’action en matière de démocratie et des droits de l’Homme n’aura pas été publié au B.O.

Aujourd’hui, non seulement le PANDDH a fini par être publié, mais il a obtenu un financement international conséquent pour sa mise en œuvre. C’est ainsi que le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme vient de signer un partenariat avec le PNUD contre un gros chèque d’un peu plus de 3 millions de dollars. Ce financement, assure-t-on, devrait servir au suivi et à l’évaluation du PANDDH au sein du ministère, à l’appui à sa mise en œuvre territoriale au niveau des régions, à l’implication des universités dans son accompagnement et sa concrétisation. Cela en plus de l’élaboration des indicateurs droits de l’Homme des différentes politiques publiques. Le PANDDH, défendu par Ramid et portant sur la période 2018-2021, a pour objectif d’intégrer la dimension des droits de l’Homme dans tous ses aspects, que ce soit politique, civil, économique, social ou culturel, dans les politiques publiques et les programmes sectoriels du gouvernement. Adopté en conseil de gouvernement l’année dernière, il fait du Maroc le 39e pays à se doter d’un tel mécanisme.

Tahar Abou El Farah

Tahar Abou El Farah