Le théâtre d’expression amazighe part à la rencontre des MRE
24 octobre 2018
Iliasse El Mesnaoui (36 articles)
Partager

Le théâtre d’expression amazighe part à la rencontre des MRE

Douze troupes théâtrales d’expression amazighe parcourront les pays à grande concentration de Marocains Résidents à l’Etranger et produiront 52 représentations, et ce dans le cadre d’un programme lancé récemment par le Ministère délégué chargé des MRE et des affaires de migration et de l’Institut Royal de la Culture Amazighe. Ce programme couvre 2018-2019.

Le théâtre en amazigh, c’est une escapade culturelle que peu de Marocains du monde avaient le luxe de s’offrir dans leurs pays de séjour. Cette offre, rarissime, vient de s’enrichir de 52 spectacles théâtraux au cours de l’intervalle 2018-2019, à travers le lancement d’un programme de tournées au profit des Marocains résidents à l’étranger, et lors duquel 12 troupes vont se produire dans les pays où se concentre la diaspora marocaine. Le coup d’envoi de ce programme a été donné à Skhirate le 22 octobre dernier par le ministre délégué chargé des MRE et des affaires de migration Abdelkrim Benatiq.

Selon les organisateurs de cette tournée, la gamme de représentations programmées est d’un spectre diversifié : le public aura droit à de la comédie, à de la tragédie et au style abstrait (basé sur des outils artistiques inspirés de l’imaginaire et de la sémiologie). De même, le théâtre individuel est à l’honneur, où l’artiste transmet sa vision du monde tantôt en se référant à l’imaginaire, tantôt au vécu.

C’est l’un des fruits d’un accord de partenariat signé récemment entre le Ministère délégué chargé des MRE et des affaires de migration (MCMREAM) d’une part, et l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) de l’autre « pour asseoir un mécanisme permanent de consultation et de coordination pour promouvoir la langue et la culture amazighes auprès des MRE », expliquait-on lors de sa cérémonie de signature. Un comité mixte, composé de représentants du ministère et de l’Institut, a procédé à la sélection de pièces et troupes théâtrales issues des différentes régions du Royaume. Le ministère précise avoir fait appel au théâtre amazigh en raison du fort potentiel humain, littéraire et artistique dont il regorge et eu égard à sa créativité et sa performance. Le programme comporte également des sessions de formations, des festivals et des expositions pour lesquels l’encadrement de l’IRCAM a été sollicité.

Iliasse El Mesnaoui

Iliasse El Mesnaoui