«Kill Bill», dimanche 27 février à  20h00 sur MBC 2
25 février 2011
Lavieeco (26225 articles)
Partager

«Kill Bill», dimanche 27 février à  20h00 sur MBC 2

Du grand Tarantino cette semaine avec Kill Bill Vol 1, programmé sur la chaîne MBC 2 en version originale. Le film, une histoire de vengeance, marquait alors le retour du

Du grand Tarantino cette semaine avec Kill Bill Vol 1, programmé sur la chaîne MBC 2 en version originale. Le film, une histoire de vengeance, marquait alors le retour du talentueux réalisateur américain après le grand succès de ses trois films précédents, Pulp Fiction, Reservoir Dogs ainsi que Jackie Brown. L’histoire : Au cours d’une cérémonie de mariage en plein désert, un commando fait irruption dans la chapelle et tire sur les convives. Laissée pour morte, la mariée enceinte retrouve ses esprits après un coma de quatre ans. Celle qui a auparavant exercé les fonctions de tueuse à gages au sein du Détachement International des Vipères Assassines n’a alors plus qu’une seule idée en tête : venger la mort de ses proches en éliminant tous les membres de l’organisation criminelle, dont leur chef Bill qu’elle se réserve pour la fin. Si l’histoire paraît simple, la mise en scène est tout simplement remarquable. Les dialogues courts font toujours mouche et les scènes d’action frisent la perfection. C’est que Kill Bill est une œuvre qui rend hommage au film du sabre et du kung-fu. Tarantino ne cache pas d’ailleurs son admiration pour le genre : «Au début des années 70, j’étais gosse lorsque déferla aux Etats-Unis la vague des films de kung-fu. Je pense que c’est un des plus grands genres cinématographiques qui ait jamais existé». Après l’écriture du scénario, Tarantino consacre un an à voir des films d’arts martiaux, à écrire et réécrire son script. Il avoue lui-même s’être complètement immergé dans le cinéma d’action asiatique. Kill Bill ne serait pas le film culte qu’il est aujourd’hui sans l’apport de l’actrice principale du film Uma Thurman qui jouait le rôle de Mia Wallace, accro à la cocaïne et victime d’une overdose dans Pulp Fiction. Uma Thurman est superbe dans ce rôle de la mariée où elle est  moitié Ninja, moitié petite femme fragile. Elle nous sort une prestation de rêve surtout dans ce fameux combat de la fin qui dure quinze minutes, contre Gogo et les 88 fous. Kill Bill, ce sont bien évidemment toutes ces scènes d’action, toutes totalement osées, extrêmement violentes et menées tambour battant avec maestria. Comme à son habitude, Tarantino nous régale avec une bande originale des plus originales avec ce mélange fou de classique chinois et de la pop pur jus. Vous l’aurez donc remarqué, Kill Bill est bien plus qu’un simple film d’action ou d’arts martiaux. C’est tout simplement un chef-d’œuvre à voir et à revoir.

Lavieeco

Lavieeco