Zakaria Fahim : Il faut surtout éviter de s’entourer de clones

Zakaria Fahim, DG de BDO Asmoun, président du CJD International.

La première caractéristique d’un n°2 est la complémentarité qu’il apporte à l’équipe dirigeante en place. De ce fait, le profil «idéal» dépend des compétences managériales relatives au poste que va détenir cette personne.

Un manager recherche un bras droit qu’il pourra associer dans la réflexion stratégique et avec lequel (ou laquelle) il pourra prendre des décisions sur des sujets importants, va partager les enjeux de l’entreprise et contribuer à leur réussite.
Je ne pense pas qu’il faut chercher son double en termes de personnalité, mais plutôt une personne complémentaire, qui va aussi trouver son propre espace d’expression et d’action, tout en partageant une vision commune.
L’erreur souvent faite par les managers est de prendre les personnes qui leur ressemblent. Or c’est faux. Il ne faut pas chercher un clone.

Toutefois, il faut lui laisser toute l’autonomie nécessaire pour s’épanouir. Il est également important de valoriser celui qui vous seconde mais aussi de l’accompagner dans sa prise de fonction. Le manager doit très rapidement confier à son nouveau bras droit des dossiers importants, des clients stratégiques. Il doit accepter ce transfert de responsabilité.

La loyauté, la transparence et la confiance constituent naturellement des qualités importantes du candidat. Il faudra en effet pouvoir échanger avec son n°2 en toute confiance.
Comment alors le détecter ? Il y a bien évidemment les compétences mais sans doute le critère le plus important est le feeling ou l’intuitif. Un dauphin est souvent quelqu’un qui grandit au sein de l’entreprise. Donc, on le guette, on le suit…et tout naturellement on le guide vers de nouvelles responsabilités.