Travail attractif : Avis Adnane Addioui, Directeur d’Enactus Morocco
1 juillet 2016
Brahim Habriche (1973 articles)
Partager

Travail attractif : Avis Adnane Addioui, Directeur d’Enactus Morocco

La question du travail routinier est une problématique d’organisation, mais aussi d’attentes personnelles. Certains se lassent rapidement des tâches répétitives et inintéressantes. Le sentiment de désintérêt peut notamment engendrer une mauvaise humeur et un manque de dynamisme.

Adnane Addioui
Directeur d’Enactus Morocco

Et ce n’est pas aussi simple pour certaines fonctions classiques où  le travail est de nature “routinière”.  Dans ces cas, les managers ne peuvent que proposer des alternatives comme faire travailler les collaborateurs sur de nouveaux projets  pour qu’ils puissent changer  d’air. Ils doivent savoir donner, savoir maintenir l’enthousiasme de leurs collaborateurs en lançant périodiquement des projets novateurs ou des «projets défis». Certaines structures arrivent à s’en sortir car elles valorisent les ressources humaines, communiquent en interne, définissent des objectifs précis et reconnaissent les efforts. C’est une question de culture et de valeurs.

Pour ma part, j’exerce diverses activités.  Je suis de nature hyper-actif et je ne peux pas rester dans un environnement “statique” ou même rigide, que ce soit en termes d’horaire ou mêmes de livrables.

A l’image du modèle américain des strat-ups, le modèle que je préfère par excellence et qui me permet d’optimiser mon temps et mes activités, c’est de travailler sans contraintes. L’ensemble des projets que je gère ont des problématiques différentes, avec plus de défis à réaliser pour l’équipe.

Brahim Habriche

Brahim Habriche