Les sites de recrutement en ligne supplantent les canaux classiques
14 avril 2015
Brahim Habriche (1973 articles)
Partager

Les sites de recrutement en ligne supplantent les canaux classiques

Près de 5 700 personnes au Maroc, en Tunisie et Afrique Centrale et de l’Ouest se sont prononcées sur les techniques de recherche d’emploi. De manière générale, les sites de recrutement en ligne sont les plus utilisés, suivis des candidatures spontanées et des sites internet des entreprises.

Quels outils utilisent les candidats pour la recherche d’emploi ? Comment organisent-ils leurs journées ? Comment s’informent-ils ? Rekrute fait le point à travers une enquête menée auprès de 5 700 personnes au Maroc, mais aussi en Tunisie et en Afrique Centrale et de l’Ouest, afin de mieux cerner leurs habitudes et de mieux comprendre leurs préoccupations. Les premiers éléments de réponse sont que les techniques de recherche d’emploi évoluent. Pour Charlotte Lefort, directrice des opérations chez Rekrute, «les tendances actuelles montrent que les nouveaux médias tels que les portails spécialisés, les portails d’entreprise et bien d’autres supplantent les médias classiques pour la simple raison que les candidats expriment beaucoup d’attentes en termes d’interactivité». De manière générale, les sites de recrutement en ligne sont les plus utilisés dans la recherche d’emploi (90,44%), suivis des candidatures spontanées (61,52%) et des sites internet des entreprises (55,41%). Par contre, les salons d’emploi et les agences d’intérim sont utilisés à hauteur de 14,71% et 11,30% des cas.

Les offres d’emploi, premier canal d’optimisationde la recherche

Dans le détail, l’enquête montre que les personnes en recherche active utilisent en priorité les sites de recrutement en ligne (92,48%), viennent ensuite les candidatures spontanées (65,60%) et les sites internet des entreprises (60,76%).

Les candidats en veille (ouverts aux opportunités) utilisent les sites de recrutement en ligne, les candidatures spontanées et le réseau personnel. En revanche, 71% des personnes interrogées ne se rendent pas sur les salons et forums emploi. A la question de savoir quelles techniques utilisent-ils pour optimiser la recherche, 94,25% des répondants optimisent leur recherche d’emploi en consultant les offres d’emploi mises en ligne et 43,62% préfèrent passer par leur entourage familial.

D’autres répondants pensent que le dépôt des CV sur place ou les réseaux sociaux permettent également d’optimiser la recherche.

Près de 63% des interrogées répondent jusqu’à 5 offres d’emploi dans la semaine

Combien de temps consacrent-ils à la recherche? Près de 33% le font en moyenne une heure par jour, 25,77% le font à raison de quelques heures par semaine, 25,20% le font plusieurs heures par jour (entre 2 et 7 heures par jour) tandis que 16,39% passent quelques heures par mois dans la recherche. De manière logique, les personnes qui ne recherchent pas d’emploi sont celles qui passent le moins de temps à rechercher du travail (38,76% d’entre elles y passent seulement quelques heures par mois).

A noter également que plus de 35% des interrogés effectuent leur recherche d’emploi durant la journée, indifféremment du moment, seuls 7% d’entre eux attendent le week-end pour effectuer leurs recherches.

Concernant les offres d’emploi, l’enquête précise également que  63,11% des interrogées répondent entre 1 et 5 offres d’emploi dans la semaine et plus de 22% répondent à plus de 6 offres d’emploi tandis que près de 15% des interrogés ne répondent à aucune offre d’emploi.

L’offre d’emploi est également un outil privilégié par les personnes en veille ou ouvertes aux opportunités. Plus de 68% d’entre elles répondent entre 1 et 5 offres d’emplois dans la semaine.

Par ailleurs, 57,63% des répondants envoient entre 1 et 5 candidatures spontanées dans la semaine et près de 21% envoient plus de 6 candidatures spontanées. En revanche, 21,40% n’envoient aucune candidature spontanée. De même que la majorité des personnes interrogées affirment adapter leurs CV et lettres de motivation systématiquement à chaque envoi de candidature.

80% des personnes interrogées jugent la réactivité des entreprises non satisfaisante

D’autre part, la relance des recruteurs n’est pas dans les habitudes des candidats. 33,75% des interrogés relancent rarement les recruteurs tandis que 27,29% ne le font jamais.

L’enquête donne également quelques détails sur l’image que se font les candidats sur la réactivité des entreprises. Durant les 6 derniers mois, 64% des sondés ont été contactés par un recruteur. Egalement, 80% des sondés jugent la réactivité des entreprises non satisfaisante. «Le souci des candidats est qu’ils postulent beaucoup, parfois de manière quasi quotidienne et, très souvent, les recruteurs ne prennent pas la mesure de donner une réponse à ces candidatures», répond Mme Lefort.

Brahim Habriche

Brahim Habriche