Employabilité : Ce que disent les entreprises sur leurs stagiaires
14 octobre 2018
Brahim Habriche (1949 articles)
Partager

Employabilité : Ce que disent les entreprises sur leurs stagiaires

Stagiaires.ma, plateforme de mise en relation entre stagiaires et recruteurs, vient de dévoiler les résultats de la 5e édition du baromètre du stage et de l’employabilité.

L’enquête réalisée de janvier à septembre 2018 auprès de plus de 420 000 étudiants et de plus de 24 000 managers.
Premier constat : les stagiaires restent une ressource prisée auprès de 84% de recruteurs qui ont fait appel à eux en 2018, soit une hausse de 6% par rapport à 2017. Sur les 4 dernières années, l’évolution est conséquente: le taux d’entreprises faisant appel aux stagiaires n’était que de 38% en 2014.

Le baromètre révèle également que les portails de recrutement restent le premier canal de recrutement dans 82% des cas contre 57% pour les réseaux sociaux et 42% pour les écoles.

Des deux côtés, le besoin est réel mais le marché est mal organisé: 73% des recruteurs rencontrent des difficultés lors du recrutement de stagiaires à cause, notamment, du manque de réactivité de l’école (93%), de la qualité des profils (77%), de l’absence lors de l’entretien (61%) ou encore de l’indisponibilité des stagiaires (49%). Ces derniers pointent du doigt le problème de prise de contact avec le décideur (91%), le suivi de la candidature (85%), le choix de l’entreprise (76%) et la validation de la problématique (71%).

35% des recruteurs (sur 1266 répondants) se disent insatisfaits du profil des candidats

La durée cumulée des stages dépasse 6 mois selon 81% des recruteurs. Selon 48% d’entre eux, un étudiant devrait avoir effectué trois stages pour être employable.

Autre constat du baromètre, 73% des recruteurs affirment accorder une prime ou un avantage en nature à leurs stagiaires.

Dans 63% des cas, cette prime se situe entre 1 000 et 2 000 DH, alors que 10% des recruteurs rémunèrent moins de 1 000 DH et que 8% d’entre eux offrent une prime dépassant les 3 000 DH.

Enfin, 35% des recruteurs (sur 1 266 répondants) se disent insatisfaits du profil des stagiaires contre 27% qui sont satisfaits.
Le manque d’assiduité et de ponctualité (54%), le manque de connaissances théoriques (48%) ou encore le déficit d’atteinte des objectifs (44%) sont les principales raisons d’insatisfaction.