On me rejette car je suis gentil !

Je viens d’intégrer un nouveau job, et j’ai du mal à  trouver mes marques en termes de relations humaines. Il y a un culte de la hiérarchie que je vis difficilement, ne sachant pas comment me comporter avec cadres et autres employés. De nature souriante, je parle à  mon supérieur comme je parle à  la femme de ménage, c’est-à -dire avec respect et douceur, et j’ai le sentiment que cette nature n’est pas acceptée ici. De plus, j’ai des rapports conflictuels avec l’assistante de mon service, qui n’accepte pas mes directives et me parle avec dédain et insolence. Je me sens oppressée, obligée de jouer un rôle dont je ne connais ni le personnage ni le speech!
Que me conseillez-vous ?
M.S.
CASA

S’intégrer ne signifie pas renier ce qui fait ce que nous sommes ! S’intégrer dans une entreprise commence par en comprendre la culture, les «us et coutumes» puis de procéder à certains réajustements concernant le mode de travail mais pas notre comportement.
Vous n’avez pas à «jouer UN jeu», vous avez à «jouer LE jeu», ce qui est totalement différent.
Aussi, soyez vous-même tout en prenant conscience que le monde de l’entreprise a ses codes et qu’il s’agit de les respecter. Commencez à créer votre propre réseau au sein de l’entreprise pour que vos collègues ne confondent plus timidité et arrogance !

Gagner la crédibilité

Vous dites que même votre assistante vous traite avec dédain : est-ce que cette situation vous est déjà arrivée ? Si oui, il faut peut être rechercher les causes en vous.
En entreprise, nous n’obtenons pas entièrement la coopération en étant «gentil» mais en étant crédible ! Comment ? D’abord en tenant nos engagements et en obtenant des résultats !
Beaucoup de choses ont été dites au sujet du leadership, pour Dale Carnegie, il s’agit avant tout de donner envie aux équipes de nous suivre et non de créer un sentiment d’obligation (et donc de complaisance).
Comment réagissez-vous face au comportement de cette assistante ? Si vous vous contentez d’une réaction passive, vous envoyez un signal «Allez-y, continuez de me traiter de la sorte, de toute façon j’ai peur d’assumer le conflit». Si au contraire vous saisissez une occasion pour échanger avec cette personne calmement et professionnellement, alors vous serez certainement surprise par sa réaction, car ce type de personnes assume rarement jusqu’au bout son comportement. Il s’agira pour vous de relever des faits (et de mettre de côté vos émotions qui semblent être légèrement envahissantes à votre égard)…

Le culte de la hiérarchie

Le jour où les organigrammes auront disparu de la vie des entreprises, nous aurons sans doute fait un grand pas dans le monde professionnel. Cela signifiera que chacun se sera pris en charge et sera responsable de lui même. En attendant ce jour, la hiérarchie existe, de façon «light» dans certaines entreprises et beaucoup plus visible dans d’autres. Ce qui serait intéressant c’est de comprendre pourquoi ce «culte de la hiérarchie» vous gêne autant. Après tout, cela aussi fait partie des us et coutumes du monde de l’entreprise ? Alors sans tomber dans la «paranoïa active» observez ce microcosme et trouvez le mode de management qui vous conviendra le mieux.
Etre polie avec une femme de ménage comme avec un manager ne me semble pas être une preuve de faiblesse mais tout simplement de politesse.
Il est vrai que nous avons parfois tendance à dire que plus nous sommes gentils et plus «on nous monte sur la tête», selon l’expression populaire. Ce que j’ai pu observer autour de moi démontre le contraire : être humain permet de gagner l’engagement de ses interlocuteurs et ce dans le long terme. Aussi RESTEZ COMME VOUS ETES !
A vous de jouer !