Mon manager ne veut rien changer et n’accepte aucune de mes propositions !

Je suis un jeune lauréat d’une grande école. Certes, je n’ai pas beaucoup d’expérience (même si j’ai fait plusieurs stages) mais quand j’ai intégré ce job j’ai pensé que je pouvais avoir la possibilité de faire profiter mon entreprise de ce que j’ai appris et d’être une force de proposition (comme ne cesse de me le dire notre président, d’ailleurs). Mais je me retrouve avec un n+1 qui veut toujours avoir raison, qui ne demande jamais notre avis et si on ose quand même le faire, il nous répond : «C’est moi le boss, c’est moi qui décide». Donc, on est condamné à travailler à l’ancienne : se taire et exécuter. Peut-on rester dans une telle entreprise…
Que me conseillez-vous ? C.U.- Casablanca

S’il y a bien une chose qui ne change pas, c’est la difficulté pour certains à accepter le changement ! Votre cas est loin d’être isolé car il ne suffit pas de présenter le «changement» lors d’un beau team building. Le process est beaucoup plus complexe. Ceux qui feront vivre (ou pas) ce changement ce sont les collaborateurs de cette entreprise qui, pour des raisons très diverses mais souvent basées sur la peur (peur de ne pas être capable d’utiliser ce nouvel outil, peur de perdre ses prérogatives en transmettant certaines expertise…), empêchent que la dynamique s’installe. Ainsi, les personnes, comme vous, recrutées après de nombreux entretiens, se retrouvent plongées dans un environnement de proximité en totale contradiction avec ce qui est «vendu» par le recruteur. L’entreprise compte sur ces recrutements pour aider à instaurer cette nouvelle dynamique, et cela peut marcher, mais à condition que nouveaux et anciens soient aidées, accompagnées, formées et motivées pour le faire !

Prenez et donnez ce que vous pouvez

Tous les managers ne sont pas comme le «vôtre», la plupart aujourd’hui sont conscient qu’ils doivent s’inscrire dans une logique de remise en question permanente. Et c’est avec ces managers que l’on apprend le plus, c’est avec eux que notre expérience se nourrit des bonnes pratiques vous permettant de progresser.
Quand on n’a pas cette chance -ce qui semble être le cas pour vous-, il faut chercher «un moteur de motivation» ailleurs. Car espérer l’impossible est le meilleur moyen d’alimenter stress et démotivation (voire pire : finir par baisser les bras et accepter que rien ne change). Aussi, il va vous falloir trouver d’autres terrains «de jeu» pour vous challenger, innover et exploiter votre potentiel. Peut-être dans certains projets transverses où votre manager n’a pas son mot à dire, ou encore dans une activité associative où vous pourrez déployer tout votre enthousiasme. D’un autre côté, votre manager pourra «accepter» quelques idées de votre part si vous y mettez les formes et surtout si vous en simplifiez la démarche. Maintenant, si vous pensez que vous risquez de régresser et qu’aucun espoir de changement n’est à espérer malgré vos tentatives, et si vous êtes convaincu que vous pouvez faire beaucoup mieux, alors n’hésitez pas à chercher un job (dans cette entreprise ou ailleurs) où on vous fera confiance et où on recherchera plutôt que de le rejeter votre magnifique enthousiasme et votre envie d’innover !

Vous avez envie d’être une force de proposition ? Alors que la force soit avec vous.