Mon collègue a «réglé ses comptes» avec moi en pleine réunion !
2 février 2019
Yasmina Rheljari (372 articles)
0 Commentaire
Partager

Mon collègue a «réglé ses comptes» avec moi en pleine réunion !

On travaille dans un environnement hyper stressant et tout le monde est à bout de nerfs, je peux le comprendre. Mais il y a des limites à cela. Je suis impliqué, MALGRE MOI, dans un projet transverse qui vient s’ajouter à l’énorme montagne de dossiers que je suis. Aussi, je n’ai pas le temps à dédier à des réunions inutiles et encore moins à un projet qui ne rentre même pas dans mes objectifs ! Aussi, c’est vrai que j’ai pris du retard sur certains points, mais, n’empêche, mon collègue n’aurait jamais dû me faire tous ces reproches en public lors de notre réunion et, en plus, en présence du boss ! Je me retrouve avec un boss mécontent, mais moi aussi je le suis, parce que je ne peux pas tout faire !

Que me conseillez-vous ? O.D.- Casablanca

Les projets transverses.Il y a plusieurs années, chacun travaillait sur ses dossiers qui n’avaient aucun lien avec ceux de ses collègues. Du moins en apparence.
De très rares projets étaient partagés de manière informelle.
Aujourd’hui, la tendance est en train de s’inverser, et les projets transverses finiront probablement à termes par être la règle.
Avec eux, je suis convaincue que même cette notion de hiérarchie sera remplacée par une organisation en mode «projets».
Mais, comme pour toute transition, les choses ne se font pas sans heurts car, en travaillant sur ce mode, on bouscule un «ordre établi» et surtout le champ d’action de chacun.
Il est donc nécessaire de s’y préparer !

Une divergence d’objectifs

Ainsi, vous avez VOS objectifs pour lesquels vous recevez sans doute un bonus et, en face, il y a les objectifs de votre collègue. Du moins, c’est sans doute comme cela que vous avez interprété la situation.
Car, même si «sur le papier» vos objectifs personnels n’ont soi-disant rien à voir avec ce projet, il n’en est rien. Le moment de l’évaluation venu, votre boss gardera en tête «votre résistance à coopérer» et votre bonus s’en ressentira d’une manière ou d’une autre.
Ça n’est pas injuste, c’est la procédure de votre entreprise qui ne s’est pas adaptée à ce nouveau mode de travail.
Mais avez-vous le choix ?

Le conflit dans un projet transverse

Il semblerait que -pour l’instant- il soit inévitable, d’abord pour cette question de bonus/évaluation qui ne prend pas en compte cette donne, mais aussi, parce que certains d’entre nous ont encore du mal à comprendre. Eh oui, ça n’est pas un «boss» qui demande, mais il faut tout de même le faire.
D’un autre côté les owners de projets ont la fâcheuse tendance à planifier sans faire participer les concernés en amont ! Ainsi, il n’est pas rare de voir une personne convoquée à une réunion de projet alors qu’elle a été prévue pour un déplacement à l’étranger à la même date, et ce, depuis 6 mois !
Il s’agit ainsi de conflits dus à des procédures inadaptées.
Mais reste le conflit causé par le mode de communication entre les personnes.
Dans votre cas, vous pouvez décider de vous cantonner dans votre colère et vos ressentiments et accentuer encore plus votre résistance, ce qui, vous l’admettrez ne mènera à rien de bon. Car vous finiriez par «baisser les armes» mais, dans ce cas, vous serez donc vraiment fautif.
Le second choix est sûrement plus difficile à entendre car il consiste à discuter avec cette personne et à reconnaître votre erreur, votre réelle erreur tout en lui proposant de revoir ensemble le mode d’organisation de ce projet pour la partie qui vous concerne.
Qui sait ? De cette manière peut-être que vous inspirerez cette personne qui, à son tour, reconnaîtra la sienne et prendra conscience qu’il existe d’autres moyens de régler les conflits -inévitables dans un projet- que de s’en plaindre au boss.

Yasmina Rheljari

Yasmina Rheljari

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article