Les réseaux professionnels sont utiles, apprenez à  les cultiver

Ils sont d’une grande aide quand on traverse une mauvaise passe ou lorsqu’il s’agit de développer une affaire n Le fait d’être membre d’un réseau est, plus qu’une nécessité, un impératif, surtout quand on évolue à  un haut niveau.

Associations professionnelles, associations d’anciens étudiants, clubs sportifs ou privés, cercles d’amitié… Depuis toujours, nombreux sont ceux qui adhèrent à un groupe composé de personnes qui ont des préoccupations proches pour partager leurs compétences, échanger des idées, développer des affaires ou pour booster leur carrière. De manière générale, un bon réseau est d’une grande aide quand on traverse une mauvaise passe sur le plan professionnel. «Aujourd’hui, un patron sans réseau s’expose à toutes sortes de vicissitudes», explique Zakaria Fahim, DG du cabinet BDO. Il admet aujourd’hui que le réseautage lui a permis justement de sortir de son statut d’expert-comptable pour un profil de manager. Cependant, un réseau se gère. On ne doit pas seulement s’en servir, il est impératif de renvoyer l’ascenseur à chaque fois que c’est possible.

La typologie des réseaux est très variée

C’est à cet égard qu’Ilham Zhiri, DG d’une entreprise et présidente d’une association de Networking, préconise la générosité lorsqu’on intègre un réseau. «Le réseautage nécessite un engagement personnel et requiert une volonté de rendre service aux autres plutôt que de se servir soi-même. En d’autres termes, on doit être mu par une logique d’échange», précise-t-elle.

Il existe une multitude de réseaux sur la place. Les associations professionnelles sont parmi les plus cotées et les plus actives. Cependant, bon nombre d’entre elles sont beaucoup plus connues pour la défense d’intérêts corporatistes que pour l’encouragement du partage des relations entre adhérents. Les Chambres de commerce et d’industrie nationales et étrangères sont également connues pour leur large réseau d’adhérents à caractère international. Les associations des lauréats de grandes écoles ont aussi montré leur efficacité pour trouver une bonne relation d’affaires ou un emploi en or. Les clubs de golf ou de tennis, parfois très sélectifs, sont quant à eux réputés pour être des hauts lieux de la mondanité très prisés pour faire des affaires.
Par ailleurs, on ne se contente plus aujourd’hui des réseaux physiques. Internet est entré un peu partout. C’est ainsi que rares sont les patrons qui restent indifférents aux réseaux sociaux. Leur apport en matière de diversification des relations est indéniable.
En somme, le fait de trouver des personnes sur qui compter est aujourd’hui devenu un impératif, surtout quand on évolue à un haut niveau.