Les réseaux professionnels : Avis d’Youssef Jermoumi, DG d’IP Expert

J’ai tendance à  développer des relations dans des domaines d’activité autres que le mien.

Un réseau est comme une plante, il faut savoir l’entretenir pour en tirer des avantages. Par conséquent, il faut distinguer entre le réseau passif (le simple fait d’échanger des cartes de visite et sans plus) et le réseau actif (être créateur et animateur de réseaux). Ce dernier est le plus important. Car les avantages qu’on peut en tirer sont nombreux. D’abord, se procurer des informations utiles, une visibilité dans les affaires, une réactivité et une prise de décision rapide mais aussi un moyen de benchmarking sur son positionnement, son style de management… Le monde d’aujourd’hui veut qu’un manager ne soit pas isolé.
En période difficile, un réseau reste un bon moyen pour gagner en compétitivité.
Aujourd’hui, la prospection classique est de plus en plus difficile. Souvent, les entreprises ne donnent pas suite à un rendez-vous alors que le réseautage peut vous faire gagner du temps.

Autrement dit, une recommandation est beaucoup plus efficace qu’une prospection.
J’ai toujours tendance à choisir des cercles professionnels qui sont spécialisés dans d’autres domaines d’activité que le mien, notamment la finance, le marketing, les achats…Cela me permet de m’ouvrir de nouveaux horizons. Je ne néglige pas pour autant les déjeuners d’affaires, les salons et autres événements professionnels pour être constamment à la recherche d’un contact ou d’une opportunité d’affaires.

Les réseaux sociaux sont également une bonne opportunité pour développer ses contacts. L’outil m’a permis d’avoir de nouvelles relations, de recruter de nouveaux clients ou de nouer de nouveaux partenariats.

Je trouve qu’il présente la facilité de nouer un contact rapidement alors que le fait d’avoir une personne au bout du fil peut s’avérer parfois difficile. Il suffit d’échanger quelques messages sur le réseau pour que l’accès à la personne que l’on souhaite joindre devienne plus simple par la suite.

Les réseaux sociaux ouvrent aussi d’excellentes opportunités de contacts à l’international. A travers le portefeuille de relations, on peut trouver un profil idoine.
Je ne pense pas que le réseautage puisse présenter des risques, à moins de se noyer dans différentes associations sans avoir de valeur ajoutée.
Toutefois, je préfère m’orienter vers des réseaux concentrés sur l’apport d’affaires, tout en évitant de chercher un profit immédiat. Le retour sur investissement doit être programmé sur le moyen terme.