«Le secteur de la santé renferme un énorme potentiel de création d’emplois»

L’Institut de formation aux professions de santé privé accrédité (IPFOPS) propose deux licences professionnelles d’université en management de la santé. Des partenariats et alliances sont noués avec les entreprises pour assurer le succès des formations.

Licences professionnelles, renforcement de la formation continue, l’Institut de formation aux professions de santé privé accrédité (IPFOPS), qui souffle ses 14 bougies cette année, s’est lancé depuis près d’un an dans de nouveaux chantiers visant le renforcement de ses programmes de formation. Majda Baroudi, directrice de l’institut, dévoile les principaux axes.

Votre institut a lancé depuis peu des licences professionnelles. Quelles sont les principales nouveautés dans ce domaine et quel est l’objectif ?

Je tiens tout d’abord à rappeler que l’Institut de formation aux professions de santé (IPFOPS) est un établissement de formation professionnelle privée fondé en 2002, accrédité par l’Etat marocain et un organisme de conseil et de formation qualifié par l’Etat en formation en cours d’emploi.Nous formons principalement des infirmiers polyvalents, des sages-femmes, des kinésithérapeutes et des infirmiers auxiliaires.

En 2015, l’IPFOPS a élargi son champ de formation en proposant des licences professionnelles d’universités en management de santé, une première au Maroc. C’est le fruit d’un accord cadre de coopération entre l’Université My Ismaïl de Meknès et l’IPFOPS. Il s’agit d’un partage d’expertise et d’expérience en matière de formation.

Deux licences ont été lancées, à savoir une licence professionnelle en qualité, hygiène, sécurité, santé et environnement (QHSSE) accréditée par l’Ecole nationale des arts et métiers (ENAM) et une licence en gestion des services sanitaires et médico-sociaux accréditée par l’Ecole supérieure de technologie EST-Meknès.

Cette formation vise plusieurs objectifs : la valorisation des salariés par le développement des compétences, la promotion de la mobilité (par l’évolution des compétences) ainsi que la facilitation de l’employabilité et la polyvalence des salariés (par les acquis de nouvelles compétences) .

Vous avez également renforcé votre dispositif de formation continue. Quelles sont les principales spécialités ?

La mission d’IPFOPS suit étroitement la stratégie du département de la formation professionnelle dont le souci est de former des professionnels aux compétences en adéquation étroite avec les besoins du marché de l’emploi. Les formations sont dispensées selon des rythmes adaptés à chacun : séances en fin de semaine, regroupement des cours quelques jours par mois, formation de courte, moyenne ou longue durée.

L’IPFOPS intervient essentiellement auprès des établissements de soins qui veulent renforcer le professionnalisme de leurs équipes. Il intervient aussi auprès des entreprises et organismes de tous les secteurs d’activité.

Nous assurons des formations dans les domaines techniques de la prise en charge du malade, de la médecine du travail, de l’hygiène du milieu et de l’environnement, des urgences et du secourisme…

L’institut propose aussi des formations continues diplômantes en partenariat avec l’Université My Ismaïl de Meknès débouchant sur des licences en management de la qualité hygiène, santé, sécurité environnement, et en administration des services sanitaires et médico-sociaux. Il s’inscrit dans un processus orienté client qui vise l’identification des besoins du client pour aboutir à la satisfaction de sa demande.

Quelle est la démarche adoptée pour lier la formation de votre établissement aux besoins du marché ?

Nous proposons un large éventail de programmes de formation professionnelle qui répondent aux besoins du marché de l’emploi. Notre objectif est de mettre en relation notre institution avec les entreprises, les industriels, les universités et d’autres centres de formations du Maroc et même à l’international, à travers des partenariats et alliances qui nous permettent d’anticiper les besoins du marché et d’y répondre de façon efficace et rapide. Ce maillage est pour nous indispensable pour la réussite de nos formations et permet  d’être a l’affût des innovations les plus récentes.

Compte tenu de votre lieu d’implantation -Meknès-, n’avez vous pas des difficultés à attirer du monde ?

Outre le secteur de la santé qui connaît une pénurie alarmante en ressources humaines, Meknès est une ville qui malgré les apparences verra une renaissance qui ne tardera pas à venir, notamment par la dynamisation du secteur industriel, que ce soit dans l’agroalimentaire par la création de l’agropole, et par l’installation des géants de l’industrie automobile, sans omettre les potentialités de la région dans le secteur du tourisme.

La formation initiale des professionnels de santé leur permet déjà d’être opérationnels à leur diplômation.

Les formations continues proposées par l’institut permettraient à ces professionnels de pouvoir améliorer leurs compétences et les adapter aux nouvelles technologies et pratiques appliquées dans des entreprise d’autres secteurs et permettraient également leur reconversion professionnelle. S’y ajoute l’opportunité d’ajuster leurs qualifications personnelles au poste de travail proposé par n’importe quel secteur.

Pour ne citer que ça, la mise en place de la Licence professionnelle d’université (LPU) en management de la santé permet de former des profils capables de gérer et d’organiser l’ensemble des actions liées à la qualité de la santé, l’hygiène et la sécurité au travail, permettant d’accroître l’efficacité et l’efficience de l’entreprise. Pour cette première promotion de LPU QHSSE, nous avons des offres d’emploi avant même la fin de la formation.

Vous formez principalement des kinésithérapeutes, des infirmiers, des sages-femmes ainsi que des délégués médicaux. Quel est le taux d’insertion de vos lauréats et où travaillent-ils généralement ?

Nos lauréats sont des professionnels de santé très demandés au Maroc et à l’étranger, la formation initiale actualisée et réaliste basée sur le développement des compétences propre à chaque profil et les diplômes reconnus et visés par l’Etat permet à nos lauréats déjà d’être opérationnels à leur sortie, dans les secteurs public et privé au Maroc et à l’étranger.

Nous avons mis en place une cellule de suivi de ses lauréats pour les aider et les accompagner dans les démarches d’insertion. Grâce à ces efforts conjugués, le taux d’insertion de nos lauréats dépasse les 80%.

Les débouchés sont également nombreux : médecine du travail, administration, comité d’hygiène et sécurité en entreprise, enseignement/recherche, hôpitaux et cliniques privées et publiques, infirmerie d’établissements scolaires et universitaires, associations…