«Imposer mon avis en douceur»

Je suis dans une entreprise où beaucoup de choses sont figées depuis des années. Quand on propose une nouvelle façon de faire, on nous répond : «On a toujours fait comme ça et on réussit très bien». Je voudrais pouvoir imposer mes idées mais en douceur, car je sais que ce sera la seule manière efficace dans ce contexte. Que me conseillez-vous ?

On arrive rarement à aboutir à un accord en déclenchant un conflit. Il s’agit bien au contraire de rallier un à un vos interlocuteurs, de les fédérer et de leur donner vraiment envie de vous suivre ! C’est un principe tellement simple et pourtant pas assez, ni correctement, utilisé ! S’intéresser réellement à son interlocuteur couvre beaucoup plus d’aspects que l’on ne pense. Pour en citer quelques-uns :

• Ecouter «sans filtre», pour comprendre et non pour juger;
• Chercher à comprendre les raisons réelles de blocages qui ne sont pas forcément celles que l’on pensait;
• Ne pas avoir d’idées préconçues, et ne pas baser notre analyse sur ces derniers;
• Démontrer du respect réel à son interlocuteur pour ce qu’il est et ses idées;
• Crédibiliser notre analyse/nos propositions car basées sur une connaissance réelle de la situation;
• Contextualiser les craintes et positions de notre interlocuteur

Et avant tout : intéressez-vous à la culture de votre entreprise ! Car c’est sans doute son plus précieux «actif». En comprendre les leviers vous permettra de mieux rallier vos interlocuteurs à vos idées, le tout en les «complimentant honnêtement et sincèrement» car, effectivement, si cette entreprise en est arrivée à ce niveau de leadership sur votre segment d’activité c’est bien parce que les équipes (anciennes et nouvelles) ont fait de l’excellent travail, n’est-ce pas ?

Soyez crédible

Il est très difficile de convaincre des personnes attachées au passé de passer le cap, mais il l’est encore plus quand on n’est pas soi-même crédible. Aussi, ne vous avancez jamais sur un terrain/sujet, que vous ne maîtrisez pas parfaitement ! Vous avez en face de vous des personnes qui connaissent parfaitement leur entreprise et sont certainemen plus expérimentée que vous. Aussi, faites en sorte de présenter des arguments les plus factuels possible. Si vous souhaitez faire passer votre entreprise directement à une version 3.0, vous risquez bien de ne pas avoir beaucoup de partisans. Aussi, allez-y étape par étape en adoptant une démarche pédagogue. Observez les craintes et, en douceur, expliquez les modes d’utilisation en prenant tout votre temps.

Laissez les personnes expérimenter votre idée (en zone «sécurisée» et donc sans enjeu réel si elles se trompent)à leur guise et surtout, soyez à l’écoute des critiques encore une fois sans filtre, car vous serez sans doute surpris de la pertinence de certaines remarques, tout en appliquant le principe 26 Carnegie (mon préféré) «laissez votre interlocuteur sauver la face» : inutile de chercher la petite bête sur une remarque inadéquate, avancez et garder le cap sur l’objectif global avant tout !

En agissant de cette manière il n’y aura pas vous, le «moderne» d’un côté et de l’autre les anciens mais simplement une équipe solidaire !

Laissons le dernier mot à John Wanamaker : «Si vous voulez recueillir le miel, ne bousculez pas la ruche» !