Enquête : Expérience, diplôme, genre…, les conditions qui assurent un bon salaire
11 mai 2016
Mohamed Amine BELFADIL (24 articles)
Partager

Enquête : Expérience, diplôme, genre…, les conditions qui assurent un bon salaire

Rekrute a sondé 1 287 personnes sur les tendances actuelles en matière de rémunération. Le tiers des sondés touchent des salaires inférieurs à 6 000 DH.

Quels sont les profils les mieux payés? Qui rémunère le mieux: grandes entreprises ou PME? Quels sont les avantages en nature octroyés? Quels sont les écarts entre hommes et femmes ? Pour cerner la situation des salaires au Maroc, Rekrute, portail de e-recrutement, a mené une enquête par mail auprès d’un échantillon de 1 287 personnes, de profils divers. Le premier objectif de cette étude est de mesurer les tendances actuelles en matière de rémunération et de satisfaction des salariés. Le deuxième consiste à identifier les métiers les mieux rémunérés, et les avantages dont disposent les Marocains. Le profil des répondants désignés pour cette enquête se veut diversifié. Il comprend tous les sexes et tranches d’âges, tous statuts matrimoniaux (marié et célibataire), catégories professionnelles (employés et cadres) et entreprises (PME  et grandes entreprises) confondus.

18% des répondants gagnent entre 4000 et 6000 DH

Grosso modo, le sondage révèle que 18% des répondants perçoivent entre 4000 et 6000 DH nets par mois. Viennent ensuite ceux qui gagnent de 10 000 à 15 000 DH (16% des répondants). Les salariés rémunérés à moins de 4 000 DH arrivent en troisième position (15% des répondants). Les proportions des personnes touchant entre 20 000 et 25000 DH, 30 000 et 40 000 DH et plus de 40 000 DH sont respectivement de 6,16%, 3,30% et 2,64%.

Concernant le rapport entre les salaires et l’âge des Marocains, il a été constaté que la catégorie âgée entre 26 et 35 ans connaît le plus de diversité au niveau des salaires. Elle compte aussi bien des salaires élevés que des salaires moyens. La majorité des personnes dans cet intervalle perçoit des salaires dans la moyenne, et rares sont les personnes qui émargent à 25 000 DH net/mois ou plus dans cette catégorie d’âge. L’enquête montre aussi que l’âge est un facteur déterminant pour la rémunération, car il est souvent synonyme d’expérience. Ce faisant, les personnes les plus âgées se voient verser un salaire plus important que les plus jeunes.

Les lauréats formés à l’étranger sont mieux payés

  L’origine des diplômes est également un facteur déterminant pour les rémunérations car les plus gros salaires sont perçus par les personnes ayant effectué tout leur cursus universitaire à l’étranger: 32% ont un salaire supérieur à 20 000 DH nets, alors que seulement 10% de ceux ayant fait leurs études au Maroc perçoivent un salaire de plus de 20 000 DH. Dans le même ordre d’idées, le type de formation influe directement sur les salaires, car les formations qui donnent lieu à un salaire avantageux et un poste valorisant sont les écoles d’ingénieurs, les écoles de commerce et les MBA.

La taille de l’entreprise se reflète aussi au niveau des salaires, puisque 45% des personnes percevant moins de 4000 DH travaillent dans des TPE alors que 33% des sondés percevant entre 10000 et 15 000 DH travaillent dans une PME.

Les TGE sont celles qui offrent le plus d’avantages sociaux

Autre donnée intéressante, 30% des répondants percevant entre 25 000 et 30000 DH travaillent dans une grande entreprise (GE) et 46% des personnes percevant plus de 40000 DH nets travaillent dans une très grande entreprise (TGE). 

Outre le salaire en valeur, l’étude s’est penchée sur les avantages en nature et les avantages sociaux, dédiés aux cadres et aux employés. Il en ressort que les TGE sont aussi celles qui offrent le plus d’avantages sociaux aux employés. Ainsi, l’enquête montre que 63% des personnes bénéficiant de centres de vacances et de complexes d’estivage travaillent dans une TGE et que 58% des répondants qui bénéficient des promotions sur des produits grâce aux partenariats de leur société font partie d’une TGE.

On sait par ailleurs que les cadres sont ceux qui ont le plus d’avantages en nature, l’enquête le confirme. Mais  ils sont aussi mieux servis en avantage sociaux : 72% d’entre eux ont droit à une assurance maladie avec des taux de remboursement avantageux, 67% ont droit à des prestations de prévoyance et d’assurances en cas de décès.  En revanche, seulement 34% des employés ont une assurance maladie avec des taux de remboursement avantageux. Enfin, 27% des employés sont adhérents à une caisse de retraite autre que la CNSS.

Seulement 1% des femmes contre 4,5% des hommes perçoivent un salaire compris entre 30 000 et 40000 DH

L’enquête a également révélé une certaine inégalité entre hommes et femmes. Seulement 1% des femmes perçoivent un salaire compris entre 30 000 et 40 000 DH nets par mois, contre 4,5% pour les hommes. En outre, 4% des personnes sondées percevant un salaire entre 25000 et 30 000 DH  sont des hommes, contre seulement 2% de femmes.

Parallèlement à cette enquête, une étude de satisfaction a révélé que les dirigeants sont les plus satisfaits de leur package salarial, et pour cause, leur salaire est généralement assez élevé. Ce qui est loin d’être le cas pour les employés. En ce qui concerne les cadres, 41% d’entre eux sont peu satisfaits et 33% sont satisfaits.

Mohamed Amine BELFADIL

Mohamed Amine BELFADIL