Création d’entreprise : l’esprit start-up gagne du terrain

Ambiance de travail conviviale, diversité des projets, management plus souple, suppression des niveaux hiérarchiques, mobilité et télétravail… la start-up se caractérise par un nouveau modèle managérial. Elle est aussi régie par des règles strictes en ce sens que les collaborateurs doivent s’assurer d’avoir le bon mindset pour y travailler.

Les start-up n’ont jamais été aussi présentes dans l’actualité. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un concours de soutien des entrepreneurs ne soit annoncé ou qu’un fonds d’investissement dédié à ce créneau crée. Bref, la passion pour les start-up prend réellement de l’ampleur. En d’autres termes, nombreux sont ceux qui se prêtent au jeu. Il s’agit d’un nouveau modèle entrepreneurial totalement différent du modèle classique. Le travail y est plus engagé, les pratiques plus concrètes et créatives, avec des activités qui font sens pour les gens.Beaucoup plus que l’idée d’entreprendre, c’est en réalité la façon de travailler qui séduit les personnes qui s’y lancent: ambiance de travail conviviale, diversité des projets, management plus souple, suppression des niveaux hiérarchiques, mobilité et télétravail…

«La start-up se caractérise par une certaine spontanéité et un goût pour l’innovation», souligne Jérôme Mouthon, DG de l’agence Buzzef et président du programme Kluster de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc. Il souligne cependant que «malgré tout cela, les start-up sont aussi régies par des règles strictes et les collaborateurs doivent s’assurer d’avoir le bon mindset pour travailler dans ces organisations… Beaucoup de flexibilité avec aussi beaucoup de fermeté et d’exigence dans le travail».

Un moyen pour cultiver l’esprit d’entreprise

Les start-up ont aussi pour vocation de cultiver l’esprit d’entreprise. C’est le cas d’Avito, site d’annonces commerciales, qui a lancé récemment son programme «Hunters» destiné à faire émerger des intra-entrepreneurs au sein de ses équipes.

«Le programme est ouvert à tous les collaborateurs d’Avito, porteurs de projets créatifs, innovants et résultant d’un besoin du marché. Les projets sont jugés sur leur MVP (produit minimum viable) et sur leur modèle économique. On requiert également une cohésion des compétences au sein de l’équipe et qu’ils fassent preuve d’engagement tout au long du processus», précise Zakaria Ghassouli, DG d’Avito. In fine, l’initiative permet aussi de renforcer la marque employeur. Reste que la finalité, comme pour tout projet, est de générer des revenus pour grandir.