Avis d’experts : L’autodérision est un moyen de développement personnel

Abdelillah Jennane, Directeur exécutif de l’Institut des ressources humaines (Groupe Diorh)

L’autodérision est de plus en plus utilisée comme technique de team building. Nous l’avons mis en place voilà plus de deux ans et la formule a bien pris. Son objectif consiste à identifier avec les participants les mauvais comportements qui peuvent exister dans un environnement de travail. Cela va du manque de collaboration et d’implication au déficit de communication. On met en avant l’aspect ridicule de ces comportements à travers des sketchs tout en les corrigeant. Grâce à cette technique, il est plus facile d’attirer l’attention d’un collaborateur sur un comportement incorrect ou de faire passer un message à son supérieur hiérarchique, sans risque de vexation.

De nombreuses entreprises nous demandent aussi, dans le cadre de team-building ou de conventions de cadres, de faire intervenir des humoristes connus de la place, voire d’impliquer leurs propres collaborateurs dans la réalisation de sketchs ou de courts-métrages humoristiques.

Pour exemple, nous avons monté un sketch avec l’aide d’un clown dans le cadre d’un team building pour le compte d’une multinationale de la place. L’objectif étant de faire disparaître les disparités (en termes de relations) entre le top management qui est souvent dans sa tour d’ivoire dans un quartier huppé et les employés qui sont sur le terrain.

L’action a permis notamment un rapprochement entre ces deux «mondes». Toutefois, l’humour en entreprise a ses limites. Il ne faut cependant pas tomber dans l’excès et transformer chaque réunion en séance de rigolade entre copains. La limite est claire : l’humour ne doit pas se faire au détriment de la dignité d’un collaborateur de l’entreprise.