Des entreprises marocaines opérant dans le domaine des NTIC, en visite de prospection en Côte d’Ivoire

Un groupe d’entreprises marocaines opérant dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) ont entamé jeudi, une visite de prospection des différentes opportunités d’investissements et de partenariats offertes en Côte d’Ivoire.

Initiée conjointement par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Côte d’Ivoire et le Centre Marocain de Promotion des Exportations (Maroc Export), cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts menés par Maroc Export pour la promotion et le raffermissement des relations de coopération et de partenariat économiques avec les pays africains frères et amis, fidèle en cela à la politique du Royaume menée vis-à-vis du continent africain.

Cette mission qui permettra à la partie marocaine de découvrir les différents atouts et incitations qu’offre le gouvernement ivoirien dans le domaine des NTIC, s’insère également en droit ligne des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI visant à asseoir les bases d’une coopération sud- sud réussie et mutuellement avantageuse.

S’exprimant à cette occasion, Michel Kouadio Loukou, vice- président chargé des services et des NTIC à la CCI-Côte d’Ivoire, s’est félicité de la tenue de cette mission économique marocaine dédiée au développement de relations partenariales dans le secteur des TIC.

Et de faire observer que cette rencontre entre opérateurs économiques ivoiriens et marocains se tient à un moment où, la Côte d’Ivoire poursuit sa marche vers l’émergence économique à l’horizon 2020, avec un engagement résolu à consolider les partenariats économiques avec des pays amis, tel que le Maroc.

M. Loukou a, en outre, mis en avant l’importance des performances de l’économie ivoirienne depuis 2012, tout en passant en revue les différentes actions de développement menées dans ce sens notamment, l’adoption d’un plan national de développement (PND) pour la période 2012- 2016, après l’achèvement de la stratégie de développement (2012-2015).

Dans la foulée, ce responsable a mis l’accent sur moult réformes entreprises par son pays dans tous ces domaines, estimant que cette démarche a permis à la Côte d’Ivoire d’être classée parmi les pays les plus réformateurs en matière d’environnement des affaires en 2013 et 2014.

« Ces réformes ont eu pour effet d’accroitre l’attractivité de notre territoire, notamment avec un nouveau Code d’investissement très favorable aux investisseurs étrangers », a-t-il précisé.

Pour sa part, M. Mohamed Benboubker, président de l’Association Marocaine des Sociétés Technologiques (ASTEC), a donné un aperçu global sur cette structure, ses objectifs et ses missions.

Il a, en outre, fait savoir que le Royaume est en phase de développer un grand écosystème technologique, estimant qu’il serait nécessaire de challenger cet écosystème, dans le cadre de la coopération sud-sud.

M. Benboubker a incité les entreprises marocaines opérant dans ce domaine et leurs consoeurs ivoiriennes à œuvrer ensemble pour des partenariats édifiants, réitérant l’engagement de l’ASTEC à persévérer sur cette voie et à accompagner cette démarche.

Au menu de cette mission, figure une série de rencontre B2B entre les entreprises marocaines participantes et les entreprises ivoiriennes pour défricher conjointement les diverses opportunités de partenariat offertes dans ce secteur clé des économies nationales.