Cybersécurité: opération de charme de Kaspersky Lab au Maroc

Une équipe d’ingénieurs et de responsables français de Kaspersky Lab, plus grande société privée de cybersécurité dans le monde créée il y a 21 ans (700 M$ de CA et 4000 employés dans le monde), est arrivée à Marrakech pour présenter son offre de solutions antivirus pour le Maroc et la région. La Vie éco lui a demandé des astuces pour se prémunir contre certaines attaques.

Kaspersky Lab, est présente au Maroc et en Afrique du Nord et de l’Ouest grâce notamment à des partenaires revendeurs. D’après Tanguy De CoatPont, DG de Kaspersky Lab France, l’entreprise a investi le marché d’Afrique du Nord depuis 15 ans et y détient une part de marché importante.

Le bureau français couvre également la zone des pays d’Afrique de l’Ouest Francophone où elle recense, avec notre région, près de 500 revendeurs intégrateurs.

Pour la petite histoire, Kaspersky Lab est arrivée au début avec des solutions pour protéger les ordinateurs des malwares (logiciels malveillants s’attaquant aux ordinateurs). Puis entre 2005 et 2015, les cyber criminels arrivent et s’attaquent aux banques en ligne, financés dans leur démarche,  par la monnaie virtuelle.

Depuis 2015, leur force est exponentielle car ils peuvent aller du réseau personnel vers le Cloud. Des millions d’ordinateurs peuvent donc être infectés.

Le Smartphone n’est pas épargné non plus. « On s’attend à partir de 2019 à des attaques moins détectables et moins discriminantes qui mutent vers de nouveaux paradigmes », déclare Felix Aimé, Chercheur en sécurité chez Kaspersky.

Au-delà des ordinateurs et des téléphones portables, Kaspersky veut aussi protéger les terminaux de paiement mobile.

Suite au lancement à fin 2018 du Mobile paiement (11 agréments dont 8 homologués pour l’interopérabilité), l’entreprise de cybersécurité s’attend à une accélération des attaques sur les Smartphones, devenus outils de M-paiement.

D’après Selim Doucene, Partner Account manager Afrique de l’Ouest et du Nord chez Kaspersky Lab,  en cas de perte ou de vol de téléphone, un hacker peut copier les données de carte bancaire et reproduire l’affichage de l’application.

L’expert conseille de verrouiller le téléphone, supprimer les données, désactiver le M-Wallet et enfin pouvoir géolocaliser l’appareil pour, espérons-le, le récupérer.

Par la même occasion, étant sponsor officiel de l’écurie britannique Virgin Envision Racing au FIA Formule E Marrakech E-Prix (course des voitures électroniques), les membres de l’entreprise ont assisté (en compagnie des journalistes et des partenaires), samedi 12 janvier, à la course.