Un Sommet de la Francophonie marqué par la présence d’une jeune marocaine
15 octobre 2018
Lavieeco (25789 articles)
Partager

Un Sommet de la Francophonie marqué par la présence d’une jeune marocaine

Sarah ENNMER, a été conviée à la 17ème édition de ce sommet pour représenter le Maroc en tant que membre de la Délégation de la Jeunesse Francophone.

Le 17e sommet de la Francophonie s’est achevé, vendredi 12 octobre 2018 à Erevan en Arménie. Cette édition a été marquée par la présence d’une jeune marocaine de 27 ans, en tant que membre de la Délégation de la Jeunesse Francophone.

Formatrice « Libres Ensemble », enseignante de disciplines managériales et mercatiques, doctorante en diplomatie économique et jeune entrepreneure, ENNMER Sarah a été d’abord invité, du 17 au 19 Septembre, à faire partie du comité de rédaction de la Déclaration des Jeunes Francophones lors de la Conférence Internationale de la Jeunesse Francophone qui s’est tenue au Palais des Nations à Genève.

Le mois suivant, en réponse à son implication et son engagement, ENNMER Sarah est sélectionnée pour participer au 17ème Sommet de la Francophonie et représenter le Maroc aux côtés de 23 autres jeunes brillants de pays divers.

Pour couronner son chemin vers Erevan, la jeune marocaine est choisie pour prendre la parole devant les chefs d’États membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), et ouvre l’intervention de la jeunesse avec prouesse afin de faire parvenir leurs doléances aux décideurs.
« …Porter haut et fort la voix des jeunes francophones a été un honneur pour moi. Debout sur l’estrade, devant les chefs d’états et les représentations des pays membres, je ne pouvais contenir ma joie d’être là en tant que femme africaine ! » Affirma-t-elle.

Une jeune marocaine participe au 17ème Sommet de la Francophonie à Erevan

Le but de cette participation au sommet était de faire parvenir les doléances et exigences de la jeunesse francophone aux chefs d’Etats de la Francophonie. A ce sujet, ENNMER Sarah souligne que « La Jeunesse Francophone insiste sur l’importance des droits individuels, la nécessité de mettre en place des infrastructures modernes et accessibles, le soutien de la jeunesse engagée sur tous les niveaux et surtout, l’inclusion de la jeunesse francophone dans les instances de décision par la mise à disposition de sièges permanents. Ces doléances sont, pour nous, indispensables pour rendre l’espace francophone indestructible. »

Elle conclut en soulignant son engagement inconditionnel au mouvement « Libres Ensemble » en tant que formatrice pour répandre les valeurs de la Liberté, du Respect et de la Solidarité auprès des jeunes. C’est d’ailleurs dans cette même optique qu’elle a enrichi sa participation à l’ONUG par l’animation d’un atelier « Révélez le Leader en vous ! » et qui reçoit plus de 40 différents profils, avides d’apprentissage.