Un contrat-programme pour les architectes
12 janvier 2007
Lavieeco (26231 articles)
Partager

Un contrat-programme pour les architectes

Fin de semaine chargée pour les architectes. Le 14 janvier, ils fêteront leur journée nationale à Meknès avec, pour thème, «l’architecte et la préservation du patrimoine culturel». Le moment fort

Fin de semaine chargée pour les architectes. Le 14 janvier, ils fêteront leur journée nationale à Meknès avec, pour thème, «l’architecte et la préservation du patrimoine culturel». Le moment fort de cette rencontre sera sans nul doute celui de la signature d’un contrat-programme d’une durée de dix ans entre leur ordre et le gouvernement. En vertu de ce contrat-programme, le premier dans l’histoire de la profession, l’Etat s’engage au versement régulier d’une subvention à l’Ordre. Il ne s’agit pas là d’une nouveauté puisque cette aide avait fait l’objet, en janvier 2006, d’une convention signée avec le ministère des finances. Toutefois, l’Ordre a réussi à décrocher un engagement de l’Etat pour une révision à la hausse de son montant qui est aujourd’hui de 1,5 million de DH.

Autre engagement du gouvernement, l’accompagnement de l’Ordre pour la création de maisons de l’architecte dans les différentes régions. La première verra le jour à Rabat. Un terrain situé à Tamesna vient d’ailleurs d’être cédé à cet effet par le holding public d’aménagement Al Omrane, et le Conseil de l’Ordre lancera dans les jours qui viennent un concours d’idées pour la conception de cette première maison qui sera un lieu de rencontre et de débat entre architectes. Le troisième point qui a fait l’objet d’un engagement de la part des pouvoirs publics concerne l’Ecole nationale d’architecture (ENA). Le contrat-programme prévoit, en effet, un renforcement de ses moyens matériels ainsi qu’un changement de statut pour lui permettre de générer ses propres ressources à travers des études et recherches qu’elle pourra facturer aux professionnels.

Espérons que, cette fois-ci, le gouvernement tiendra ses promesses, notamment celles concernant la subvention. Car, pour l’anecdote, les 1,5 million de DH prévus au titre de l’année 2006 n’ont toujours pas été versés.

Lavieeco

Lavieeco