Un avion indonésien s’écrase en mer avec 189 personnes à bord

Le Boeing 737 de la compagnie indonésienne à bas coût Lion Air qui s’est abîmé, avait subi récemment des réparations suite à un problème technique, a dit à l’AFP le PDG de la compagnie indonésienne Edward Sirait.

Un avion de la compagnie indonésienne à bas coût Lion Air s’est abîmé en mer, ce lundi 29 octobre, après avoir décollé de la capitale, Jakarta, à destination de la région des mines d’étain.

L’avion qui transportait 189 personnes d’après les responsables de la compagnie, avait demandé le « retour à la base », avant la perte du contact 13 minutes après le décollage.

« Nous ne savons pas s’il y a des survivants (…) Nous espérons, nous prions, mais nous ne pouvons pas confirmer », a déclaré le directeur de l’agence indonésienne de recherche et de sauvetage, Muhmmad Syaugi.

Un responsable de la compagnie pétrolière Petromina a déclaré que des débris, notamment des sièges de l’avion, avaient été découverts près d’une installation offshore située dans la mer de Java. Le site de suivi des vols Flightradar montre sur une carte la trajectoire de l’appareil, un Boeing 737 Max 8, qui après son décollage sur une trajectoire sud-ouest vire au sud puis au nord-est avant de s’interrompre soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte.

Le Boeing 737 Max 8 avait subi récemment des réparations suite à un problème technique, a dit à l’AFP le PDG de la compagnie aérienne indonésienne Edward Sirait.

L’appareil « a été réparé à Denpasar », sur l’île de Bali, « puis a volé vers Jakarta ». « Les techniciens à Jakarta ont reçu des notes et ont fait une autre réparation avant qu’il ne reparte vers Pangkal Pinai », la destination qu’il devait rejoindre lundi, a précisé le responsable interrogé par l’AFP, tout en expliquant qu’il s’agissait « d’une procédure normale ».

Pour rappel, l’Indonésie, un archipel d’Asie du Sud-Est de 17 000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes.

(Avec MAP et AFP)