Stokvis importe des voitures chinoises

Les prochains mois pourraient être difficiles pour les concessionnaires automobiles des marques européennes, américaines et japonaises.

Les prochains mois pourraient être difficiles pour les concessionnaires automobiles des marques européennes, américaines et japonaises. Et pour cause : le marché verra l’arrivée de voitures chinoises qui promettent de casser les prix. A l’origine de cette opération, Stokvis Nord Afrique qui, dans le cadre de la diversification de ses métiers, vient de créer Pacific Motors, une filiale spécialisée dans l’importation de véhicules en provenance de Chine.

Le capital de Pacific Motors, fixé à 5 millions de DH, est détenu à hauteur de 90 % par Stokvis. Le reste est réparti, notamment, entre Sanam, holding qui contrôle, outre Stokvis, les sociétés Unimer et Taslif, et Saïd Alj, qui se trouve être le patron du holding.

Le nom de la marque qui sera commercialisée au Maroc n’est pas encore arrêté. «Plusieurs offres nous ont été adressées par des constructeurs chinois, mais nous n’avons pas encore fait notre choix», confirme Chakib Ben El Khadir, directeur général de Stokvis qui n’avance aucune date pour l’arrivée au Maroc des premiers véhicules. Il ajoute aussi que le développement du business avec la Chine est un filon de plus en plus prisé. Et Stokvis ne songe pas s’arrêter au niveau des voitures. Des opérations seront aussi initiées pour l’importation de moteurs et de pièces de rechange de fabrication chinoise.