Retraite : Les soldes techniques des régimes complémentaires en hausse de 16,6% en 2017 (ACAPS)

Les soldes techniques des régimes complémentaires de retraite, excédentaires sur la période 2013-2017, ont enregistré une hausse de 16,6% en 2017 par rapport à 2016.

Ainsi, les soldes techniques de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) et ATTAKMILI ont augmenté de 18,3% et 9,9% pour atteindre 2,4 milliards et 14,1 millions de dirhams respectivement, tandis que le solde du Régime collectif d’allocation de retraite – régime complémentaire (RCAR-RC) a baissé de 16% passant de 105,0 millions à 88,2 millions de dirhams, précise l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) dans son rapport annuel sur le secteur de la prévoyance sociale au titre de 2017.

Le taux de charge de la CIMR est resté relativement stable sur la période avec une moyenne de 68,1%, au moment où les deux autres régimes ont vu leurs taux de charge augmenter significativement entre 2013 et 2017, passant de 13% à 36,1% pour le RCAR-RC et de 23,7% à 46,8% pour ATTAKMILI.

Le solde financier de la CIMR s’est situé à 2,9 milliards de dirhams en amélioration de 7,7% par rapport à 2016, relève l’ACAPS, ajoutant que celui du RCAR-RC, déficitaire sur la période 2013-2015, a enregistré, en 2016, un excédent de 61,5 millions de dirhams grâce, principalement, à des profits sur réalisation de placements de 59,1 millions pour s’établir en 2017 à 6,6 millions de dirhams.

Le régime ATTAKMILI a, pour sa part, enregistré un solde financier excédentaire sur toute la période pour se situer en 2017 à 12,9 millions de dirhams, souligne le rapport.

En outre, le solde global de la CIMR s’est situé en 2017 à 5,2 milliards de dirhams, ajoute le rapport, notant que celui du RCAR-RC a atteint 90,0 millions de dirhams en baisse de 44,1%, alors que le régime ATTAKMILI a enregistré un solde global de 25,6 millions de dirhams en amélioration de 14,5% par rapport à 2016.

L’ACAPS fait état d’une croissance des réserves constituées par les régimes complémentaires en 2017 de 12,6% passant de 45,8 milliards de dirhams à 51,6 milliards dont les réserves de la CIMR représentent plus de 97,5% avec 50,3 milliards de dirhams, notant que celles du RCAR-RC et d’ATTAKMILI se sont élevées respectivement à 1,2 milliard et 124,7 millions de dirhams.

En outre, les placements affectés en représentation de ces réserves se sont élevés pour leur part à 49,3 milliards de dirhams en augmentation de 11,8% par rapport à 2016, marquant une progression annuelle moyenne de 12,5% sur les cinq dernières années.

Ces placements restent dominés par les valeurs actions et parts sociales suivies des valeurs de taux qui représentent respectivement 48% et 32,1% du total des placements de ces régimes. Les placements immobiliers quant à eux, ne représentent que 2,6% de ce total.

(Avec MAP)