OCP : les travaux du pipeline commencent

La proposition de l’ONCF n’a pas eu de suite.

Conformément à ses annonces précédentes, l’Office chérifien des phosphates construira bel et bien ses deux pipelines. Le premier reliera Khouribga à Jorf Lasfar et le deuxième Benguérir et Youssoufia à Safi. Après les études et les expropriations nécessaires, les travaux du premier tronçon, d’une longueur de 200 km, devraient commencer à l’issue du premier trimestre 2010 pour s’achever à la mi-2012. L’objectif annoncé de l’OCP est de produire son minerai à bas coût pour être plus compétitif et exporter uniquement à partir de Jorf Lasfar. Selon les calculs de l’office, le transport par pipeline coûtera environ 1 dollar par tonne au lieu des 7 à 8 dollars que lui facture l’Office national des chemins de fer.
Un coup dur pour ce dernier. En 2008, sur un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de DH, la moitié provenait de ce trafic réalisé avec l’OCP. Le transport des phosphates est en effet assuré par 14 trains par jour sur l’axe Khouribga, Casablanca et Jorf Lasfar et 9 trains quotidiennement sur l’axe Benguérir-Youssoufia-Safi, pour une quantité annuelle qui s’est établie à 23 millions de tonnes en 2008 et qui devrait tomber à 18 millions cette année.
Même si en 2009, et pour la première fois, le trafic passagers devrait rapporter à l’ONCF plus que les phosphates, une telle perte de chiffre d’affaires, à terme, poserait pour l’office du rail la problématique du maintien de son programme d’investissement, notamment l’extension de la voie ferrée et le renouvellement du parc roulant. Il y a quelques mois, selon des sources au ministère du transport, l’ONCF avait proposé de facturer son transport au prix variable coûtant et qui tourne autour de 1,50 dollar. Une option que l’OCP a manifestement rejetée.