Marrakech

Les voyagistes boycottent leur fédération

Les voyagistes de la ville de Marrakech, une centaine au total, ont décidé de suspendre leurs cotisations à la Fédération nationale des agences de voyages (FNAV), et ce jusqu’à ce que cette dernière soit en mesure de leur présenter «un budget conséquent», pour reprendre les termes l’un de ses membres. En effet, lors de l’ AG ordinaire de la FNAV, tenue le 25 juin dernier, le rapport financier n’a pu être ni discuté, ni approuvé, ce qui a provoqué l’ire de Samir Gragueb, président de l’Association des agences de voyages de Marrakech qui a émis l’idée de suspendre les cotisations. Les agences de voyages de Marrakech, qui connaissent des difficultés de trésorerie sérieuses, ne se sont pas fait prier pour sauter sur l’occasion. Mais, ce ne serait là que la partie visible de l’iceberg, car le malaise au sein de la FNAV est plus profond. De nombreux responsables d’agences nous ont affirmé, sous couvert de l’anonymat – qui est de rigueur chez les professionnels du tourisme – que leur fédération ne fait rien pour eux. Leurs deux principales revendications sont restées lettre morte : la baisse du taux de la TVA et son alignement sur celui payé par les hôteliers et l’abattement de 50 % sur l’IS relatif au chiffre d’affaires réalisé en devises.
Les prochaines élections de la FNAV s’annoncent chaudes, car, selon un patron d’agence de Marrakech, le bilan de la fédération nationale est plutôt nul