L’investissement se porte bien à  Casa

Selon les statistiques officielles, la situation des recouvrements en matière d’enregistrement, de timbre et de taxe spéciale sur les automobiles (vignettes) dans la province de Casablanca, au deuxième trimestre 1963, est en augmentation de 8% par rapport à la même période de l’année dernière. Les recettes de ces trois catégories confondues ont ainsi atteint 12 millions de DH – contre 10,1 millions l’année dernière- dont 7,1 millions pour l’enregistrement, 3,7 millions pour le timbre et 1,2 million pour les vignettes. Pour la même période, les formations de nouvelles sociétés ont atteint le chiffre de 239, contre 114 l’année dernière, et ont généré des droits de 138 000 DH. Quant aux augmentations de capital, il y en a eu 66 au second trimestre de l’année en cours. Enfin, en ce qui concerne le bureau des faillites, il est signalé que le tribunal moderne de Casablanca a rendu au cours du 2e trimestre 1963, 11 jugements déclaratifs de faillite et un jugement de liquidation judiciaire. Selon le bureau des faillites, ces chiffres sont en nette diminution par rapport aussi bien à ceux du premier trimestre qu’à ceux de l’année dernière. Compte tenu de ces chiffres, on peut dire que les augmentations enregistrées des mutations immobilières, des constitutions de nouvelles sociétés et des augmentations de capital, reflètent bien l’amélioration du marché de l’immobilier et l’évolution rassurante des investissements.
27 septembre 1963