L’icône de la chanson populaire marocaine, Hamid Zahir n’est plus

Le Marrakchi a marqué les générations avec des tubes comme « Ach Dak Temchi L’zine”, « Lalla Fatima » et « Lila a Sidi Aâmara » alliant paroles, musique et joie de vivre.

Triste nouvelle. Hamid Zahir est décédé lundi 10 décembre 2018, à Marrakech, à l’âge de 82 ans, des suites d’une longue maladie, rapporte la MAP.

Le corps de l’artiste sera inhumé après la prière d’Al Dohr au cimetière Bab Doukkala à Marrakech.

Hamid Bentaher, connu sous le nom de Hamid Zahir, promouvait un style personnel, alliant paroles, musique et joie de vivre.

Son jeu musical demeure particulier en ce sens qu’il prône le patrimoine musical de sa ville natale, à savoir les styles dakka, gnawa utilisées pour donner à ses chansons un air de festivité.

Sa troupe mélangent jeu musical aux paroles de ses chansons, à leurs rythmiques prenantes, et par-dessus tout, le jeu de scène de ses danseurs qui, en purs Bahjaoua, enchaînent pitreries et mimiques cocasses.

Des tubes comme « Awin Awin », « Rouah Li Bgha Yzour », « Lila a Sidi Aâmara », « Marrakech A Sidi Koulou Fareh Like (Tout Marrakech est heureux pour vous, Majesté), « Lalla Fatima » et « Ach Dak Tmchi Lzine » sont repris partout au Maroc.

La popularité de cet artiste autodidacte transcende même les frontières nationales, pour s’imposer sur la scène artistique arabe. Ses chansons lui valent d’être sollicité pour des tournées internationales qui le mèneront aux quatre coins du globe.

(Avec MAP)