Les bains de la mosquée Hassan II concédés

Des bains maures, un sauna, un bassin d’eau chaude à concéder. C’est l’offre que fait actuellement l’administration de la mosquée Hassan II de Casablanca. L’opération concerne tous les équipements du sous-sol du gigantesque édifice qui sont restés inutilisés depuis l’inauguration de la mosquée en août 1993. Les équipes de l’Agence urbaine de Casablanca dont relève l’administration de la mosquée Hassan II se penchent actuellement sur l’élaboration d’études techniques relatives à l’état des différents équipements qui se sont gravement délabrés. Cependant, aucune date n’a encore été fixée pour le lancement des appels d’offres.

Outre les installations du hammam, la concession portera aussi sur le parking de l’édifice religieux qui sera donné en gestion au privé. L’objectif de cette opération est de renflouer les caisses de la mosquée dont les frais d’entretien annuels, imputés au budget de l’Agence urbaine, s’élèvent à 45 MDH (projet de Loi de finances 2007). Les seules rentrées d’argent actuelles proviennent des droits d’entrée et de visite des touristes étrangers et nationaux. Pour les onze premiers mois de 2007, ces visites ont rapporté près de 20 MDH. Il est à signaler que ce n’est pas la première fois que les autorités de la ville pensent à la concession de ces équipements. En 2002, déjà, un appel d’offres, qui avait fixé la redevance à 20 MDH par an, n’avait pas abouti.