Le statut des cadres enseignants  des académies régionales bientôt révisé

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué, jeudi 28 février 2019 à Rabat, que le statut des cadres enseignants relevant des académies régionales d’éducation et de formation (AREF) sera bientôt révisé conformément au principe de l’égalité des droits et des obligations et aux revendications exprimées telles que le droit à l’accès au concours des inspecteurs, affirmant que la réforme de l’enseignement nécessite la stabilité et la sécurité de l’emploi des cadres enseignants.

En réponse à une question relative aux mesures prises pour les cadres enseignants relevant des AREFs, M. El Khalfi a expliqué, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, que l’approche du recrutement par contrat au niveau des académies est une orientation stratégique visant à asseoir une égalité territoriale, à renforcer la régionalisation avancée ainsi que la déconcentration, à répondre aux besoins des régions en termes de cadres enseignants et à encourager la stabilité des régions de manière à accomplir les fonctions requises dans le cadre d’une justice territoriale.

Il a précisé, dans ce sens, que le recrutement à l’avenir sera encadré par cette même vision stratégique, de manière à servir le projet de la justice territoriale et la régionalisation avancée, ainsi qu’à renforcer la capacité des académies à s’acquitter de leurs fonctions.

Cette orientation, a-t-il poursuivi, s’est clairement reflétée sur le taux d’emploi ces dernières années, le nombre de postes créés annuellement passant de 7.000 à 23.000, tout en se traduisant également dans les résultats scolaires au sein des établissements, notamment à travers la baisse de l’encombrement des classes et l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

S’agissant de la question de la retraite pour cette catégorie des cadres enseignants, M. El Khalfi a assuré que le gouvernement veillera à combiner entre le régime collectif d’allocation de retraite des établissements publics et la caisse marocaine des retraites spécifique à la fonction publique.

(Avec MAP)