Jouez comme vous savez le faire

Quatre entraîneurs et le tout pour le tout.

Ce sont finalement quatre entraîneurs et non pas un qui succéderont à Roger Lemerre, à la tête de l’équipe nationale de football, pour une période ne dépassant pas les trois matches restants de qualification combinée à la Coupe du monde et à la Coupe d’Afrique. Hassan Moumen, officiellement sélectionneur intérimaire, sera secondé par Abdelghani Bennaciri, Houssine Ammouta et Jamal Sellami. Leur point commun : avoir exercé en tant qu’entraîneurs au sein du championnat national. Atout pour Bennaciri, avoir  secondé Zaki à la tête de l’équipe nationale entre 2002 et 2005.
Pourquoi un quatuor et non pas un seul entraîneur ? Mystère, mais l’on peut supposer qu’aucun cadre technique sensé n’aurait accepté seul le challenge visant en trois matches à renverser la cadence d’une compétition où le Maroc n’a glané jusqu’à présent que 2 points sur 9 possibles.
En tout cas, les entraîneurs, que la fédération a d’emblée déchargés de leur responsabilité en cas d’échec, sont d’accord sur une stratégie simple. Stabiliser la défense, jouer l’attaque à outrance et obtenir des victoires. Peu importe la manière, ce qu’il sera demandé à ces joueurs professionnels, connaissant leur métier et les exigences de leur poste est de jouer comme ils savent le faire, les sélectionneurs s’employant à créer la configuration idoine pour que la mayonnaise prenne.
Après le départ de Lemerre qui s’est visiblement mis plusieurs joueurs à dos (Ouaddou, Chammakh, Dirar, Boussoufa…), les sélectionneurs ont déjà eu des promesses de retour en équipe nationale et s’attellent à créer une bonne ambiance de jeu.
Premier test, le 12 août, avec un match amical contre l’équipe de la République démocratique du Congo et qui pourrait se jouer au stade… Marshan à Tanger, le seul à disposer de l’éclairage nécessaire pour une rencontre en nocturne.