Hausse des prix à  la pompe
27 juin 2008
Lavieeco (26232 articles)
Partager

Hausse des prix à  la pompe

deux dates : le 1er ou le 16 juillet

Une augmentation des prix à la pompe ? Inévitable. C’est ce que de hauts responsables gouvernementaux ont révélé à La Vie éco. «A la vitesse à laquelle le cours du baril monte, il n’est pas normal que le Maroc ne répercute pas une partie de la hausse», expliquent les mêmes sources en justifiant que c’est «financièrement intenable et économiquement impossible sachant que tous les pays au monde ont opéré des hausses».

De combien sera cette hausse ? Quels produits touchera-t-elle ? Et quand sera-t-elle opérée ? Au sein du gouvernement on hésite encore, mais les bornes inférieures et supérieures ont d’ores et déjà été fixées. Au minimum 50 centimes, au maximum un dirham (voir article page 10).

Bonne nouvelle cependant. La hausse ne touchera pas tous les produits, assure-t-on à la Primature. C’est le cas par exemple du gasoil 10 000 ppm (normal) dont le prix serait difficile à ajuster en dépit d’un niveau de subvention élevé (4,50 DH/l).

En effet, une hausse de prix pour ce produit aurait des effets à plus grande amplitude sur les autres secteurs de l’économie (transport, produits agricoles…). Pour la hausse, donc, les regards se dirigent vers les produits plutôt haut de gamme comme le gasoil 350 ppm et le super sans plomb.

La question qui reste posée, y compris au sein du gouvernement, est celle du timing. S’il est difficile d’imaginer une hausse à la rentrée qui coïncidera avec le Ramadan et la reprise des classes, une période généralement difficile pour les ménages sur le plan financier, l’on peut s’attendre à ce que la hausse intervienne soit le 1er juillet, soit le 16. C’est généralement une période favorable pour faire passer en douce les hausses : tout le monde est en vacances.

Lavieeco

Lavieeco