Départ volontaire pour 500 salariés de la CNSS

Charité bien ordonnée commence par soi-même, dit le dicton. La CNSS, qui a ouvert aux salariés du privé la possibilité de partir en retraite anticipée à  55 ans, va elle-même lancer sa propre opération de départ volontaire.

Charité bien ordonnée commence par soi-même, dit le dicton. La CNSS, qui a ouvert aux salariés du privé la possibilité de partir en retraite anticipée à 55 ans, va elle-même lancer sa propre opération de départ volontaire. Une opération qui, selon les responsables de la caisse, entre dans le cadre de sa restructuration. Le plan social de la CNSS donnera la possibilité de quitter à 500 personnes, aussi bien dans le régime général que dans les polycliniques, sur un effectif global de 5 400 employés. Les candidats au départ auront jusqu’au 20 octobre pour déposer leurs demandes.
Pour la question centrale, celle de la prime de départ, tout dépendra de l’âge des personnes. Pour les salariés âgés de moins de 55 ans, il est prévu le versement de 2,5 mois de salaire par année travaillée ainsi qu’un bonus allant de 75 000 à 150 000 DH.

Quant aux personnes âgées de plus de 55 ans, il est prévu une combinaison entre la retraite anticipée et une indemnité de 40 % des salaires restant à servir jusqu’à l’âge de 60 ans. Selon les estimations de la caisse, l’opération coûtera près de 250 MDH, mais l’enveloppe pourra être augmentée en cas de nécessité.

Les partants ne seront pas pour autant livrés à leur sort, affirme-t-on auprès de la caisse qui, semble-t-il, a prévu des outils d’accompagnement pour les personnes souhaitant créer leur propre entreprise. Raison pour laquelle des conventions ont été signées avec plusieurs banques de la place pour l’octroi de crédits d’investissement à des conditions préférentielles et avec l’Anapec (Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences) et le CJD (Centre des jeunes dirigeants) pour garantir une assistance technique et un suivi de la première année d’activité de la nouvelle entreprise. «Intilaka» a apparemment fait des émules.