conflit israélo-palestinien

63% des Palestiniens favorables aux
attentats suicide

Les Palestiniens sont 90,3% à penser que l’autorité au pouvoir est minée par la corruption. C’est, entre autres, ce qui ressort d’un sondage effectué par le Jerusalem Media and communication center, institut de sondage palestinien. Les résultats de ce sondage, publiés dans la dernière édition de notre confrère L’Intelligent, se fondent sur une enquête qui a eu lieu auprès d’un échantillon de 1 200 personnes de toutes conditions sociales, âgées de plus de 18 ans.
On s’en serait douté au vu des troubles que connaissent les territoires occupés à l’heure actuelle : 47% des sondés ne sont pas satisfaits de la manière dont Yasser Arafat dirige l’Autorité palestinienne. Ce dernier, fortement pris à partie il y a quelques jours pour avoir confié la responsabilité des services de sécurité à son neveu, à la réputation plus que douteuse, reste toutefois aux yeux de l’opinion publique la personnalité palestinienne la plus digne de confiance. 23,6% des sondés le citent en premier. Il est suivi, de loin, par le très charismatique Marwane Barghouti, aujourd’hui emprisonné en Israël, avec 6,3% d’avis favorables.
Le sondage révèle également une aggravation du sentiment de haine des Palestiniens à l’égard d’Israël. Ainsi, si, en octobre 2003, ils étaient à 51,8% favorables à l’arrêt des actions armées contre Israël, ils sont aujourd’hui moins de 30% à être dans le même état d’esprit. Aujourd’hui, 69,7% sont favorables au maintien de l’Intifada. Plus inquiétant : 63,1% des sondés soutiennent les actions kamikazes contre des civils israéliens.
Enfin, signe du désespoir ressenti par ce peuple qui aura enduré toutes les humiliations depuis un demi-siècle, 70,6% des Palestiniens sont pessimistes quant à une solution pacifique du conflit israélo-palestinien.