Bouteflika à Genève pour un séjour médical

Abdelaziz Bouteflika se rendra, dimanche prochain, à Genève en Suisse pour des « contrôles médicaux périodiques », a annoncé jeudi 21 février 2019 la Présidence algérienne, citée par l’agence de presse officielle.

Ce déplacement sera de courte durée, a précisé la même source dans un bref communiqué sans donner plus de détails. Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika, qui avait annoncé le 10 février dans un message sa candidature officielle pour un cinquième mandat présidentiel, avait reconnu qu’il n’a « plus les mêmes forces physiques qu’avant ».

Tout en relevant que son pays fait face à de multiples contraintes, notamment celles liées à la croissance de la population, à la multiplication des besoins à satisfaire, à l’érosion des ressources financières extérieures, aux incertitudes de l’économie mondiale, aux troubles régionaux et internationaux, mais également à l’apparition dans la société algérienne de comportements contraires aux principes d’intégrité et au valeurs morales de respect du travail et du sens de l’effort, le chef de l’Etat, au pouvoir depuis 1999, a assuré que s’il est élu, il mettra sur pied une « conférence nationale inclusive » dont l’objectif sera l’élaboration d’une « plateforme politique, économique et sociale ».

Depuis l’annonce officielle de cette candidature controversée, plusieurs manifestations ont été organisées à travers toute l’Algérie contre le cinquième mandat. Le mouvement a fait boule de neige à Chlef et à Alger, d’abord, à Bordj Bou-Arréridj, ensuite, avant de se propager dans d’autres contrées de l’Algérie profonde à l’image d’Oran, d’Annaba, de Biskra, de Tizi Ouzou, de Batna, d’Oum El-Bouaghi, d’El-Tarf et de Béjaïa.

(Avec MAP)