Aéroport d’Anfa, la CDG pilote le réaménagement

L’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa, chargée de piloter le projet de transformation du site de l’ancien aéroport d’Anfa en zone urbaine, a installé ses locaux sur le site même dans les bâtiments administratifs de l’aérogare. C’est ce qui s’appelle être sur le terrain. Ainsi elle veillera au grain surtout que le projet, portant sur une réserve foncière de plus de 300 ha en plein centre de Casablanca, suscite des convoitises. D’ailleurs, à ce jour, la réflexion est toujours en cours quant à la consistance du programme. Tout ce qu’on sait, comme l’explique un cadre de la wilaya, c’est que «ce sera un véritable centre urbain, avec ses parcs, ses équipements publics, ses zones résidentielles mais aussi des zones d’activité». Bref une nouvelle ville naîtra aux abords de la circonscription de Hay Hassani.

Pour garantir le bon démarrage des travaux, les pouvoirs publics ont reconduit le schéma du projet Bouregreg, à Rabat, en confiant le portage dans un premier temps à la CDG. On ne le sait pas, mais l’Agence de développement d’Anfa n’est ni plus ni moins qu’une filiale de la caisse, qui supervisera les études préalables et l’apurement du foncier. Tout cela devrait déboucher, en mars prochain, sur les premiers éléments concrets du projet, à savoir le schéma directeur, les plans et le montage financier du programme.