A Dakhla, Phosboucraa finance le renforcement des compétences des jeunes

Dans le but de faciliter l’accès au marché d’emploi aux jeunes de Dakhla, Phosboucraa finance intégralement un programme de renforcement des compétences.

Financé par la fondation Phosboucraa, relevant du groupe OCP, et géré par Amidest, l’association américaine engagée dans l’éducation, Dakhla Learning Center est un établissement qui développe les compétences des jeunes de la région Dakhla-Oued Eddahab, pour un accès « facile » au marché de l’emploi.

Depuis sa création en 2016, il a accueilli presque 500 bénéficiaires titulaires de diplômes académique ou professionnel, de 18 à 30 ans, dont 60% de femmes.

« Notre mission est d’accompagner les jeunes pour leur permettre l’accès à l’emploi », nous résume Saloua M’hadi, directrice du centre que nous avons visité en marge de la 5ème édition du Forum Crans Montana, qui se tient à Dakhla du 15 à 17 Mars 2019. Sur quatre étages, ce centre est composé d’espaces d’accueil et d’orientation,  de l’action de jeunesse, de l’action économique et sociale et d’art et de culture.

Sur 6 mois, les jeunes bénéficient des ateliers axés sur : le « self marketing », l’efficacité professionnelle ainsi que celle personnelle. « Pour ce qui est du self-marketing, il a pour objet de faire accéder les bénéficiaires aux outils adéquats pour préparer leurs projets de carrière.  Nous insistons également sur le module de l’efficacité professionnelle, dont les ateliers portent sur la planification, la résolution des problèmes ainsi que la prise de décision », nous détaille la directrice du centre.

Dakhla Learning centre apprend également aux jeunes tant les langues, à savoir le français et l’anglais que l’outil informatique. Les formateurs engagés par ce centre sont des enseignants mais aussi des cadres de l’ANAPEC, selon la directrice du Dakhla Learning Center.