Diplomatie des valeurs

Le débat passionné suscité depuis quelques jours par le dernier film de Nabil Ayyouch, particulièrement sur les réseaux, est un signe de bonne santé.

Il est la preuve, s’il en est encore besoin, de la prédisposition des Marocains à discuter de tout et surtout des questions sociétales les plus profondes sans forcément que cela ne dégénère en guerre civile. On peut être différents mais on peut vivre ensemble. Pour ou contre le film ? Pour ou contre la projection du film au Maroc ? Peu importe ! L’essentiel est dans l’esprit de la démarche elle-même et, surtout, dans l’image qu’elle renvoie du Maroc comme d’un pays qui vit de manière apaisée sa diversité, ses différences et qui en parle sereinement. 

Le hasard du calendrier a voulu que le 23 mai soit décrété journée nationale du Maroc à l’Exposition universelle de Milan 2015. C’est cela aussi, entre autres messages, que le Maroc a tenté de véhiculer à travers sa participation à l’Expo universelle de Milan. Une exposition où se retrouvent les pays du monde entier pour essayer, chacun à sa manière, d’expliquer ce qu’il est et sa vision des défis actuels.

La thématique choisie pour l’Expo 2015 montre à quel point la communauté internationale est aujourd’hui alertée plus que jamais par deux questions majeures, deux défis pour l’humanité tout entière: la sécurité alimentaire et l’énergie durable et propre. Or il se trouve justement que ces deux questions font l’objet, au Maroc, d’une attention particulière depuis plus d’une décennie. Et cela conforte encore plus que jamais le Maroc quant à sa parfaite interaction avec son monde et quant à la pertinence de ses choix.

L’autre hasard heureux du calendrier est que tout cela coïncide avec une nouvelle tournée royale en Afrique. Une tournée au cours de laquelle, et comme à l’accoutumée, SM Mohammed VI a porté haut et fort l’image d’un Maroc profondément ancré et attaché à son africanité et porteur d’une vision nouvelle et sérieuse d’un modèle de co-développement avec les pays du Sud. Un modèle basé sur des valeurs telles que l’entraide, la dignité humaine, la modestie, l’acceptation de la différence et de la diversité, le partage des richesses et des expériences…Lors de cette tournée africaine, la présence en force du secteur privé permet de conclure que les opérateurs économiques marocains semblent eux aussi s’être appropriés cette nouvelle démarche.

La meilleure agence de RP au monde n’aurait jamais réussi un scénario aussi bien ficelé. Des situations au contenu complètement différent et à des endroits géographiquement éloignés mais dans lesquelles des acteurs issus de la société marocaine, qu’ils soient de simples citoyens discutant sur les réseaux, de hauts responsables, des officiels ou des opérateurs économiques, renvoient cette même image d’un pays qui construit son modèle, qui y croit et qui l’assume parfaitement…