6 septembre 2010
Lavieeco (25582 articles)
Partager

Focus de la semaine du 06/09/2010

La valeur la moins liquide du marché boursier casablancais, Balima, entreprend enfin des mesures pour doper les échanges sur ses titres. Les actionnaires de la société, qui se sont réunis en assemblée extraordinaire le 29 juin dernier, ont en effet décidé d’augmenter leur capital et d’effectuer une opération de split sur leurs actions.

Balima augmente son capital et divise par dix la valeur nominale de ses actions

La valeur la moins liquide du marché boursier casablancais, Balima, entreprend enfin des mesures pour doper les échanges sur ses titres. Les actionnaires de la société, qui se sont réunis en assemblée extraordinaire le 29 juin dernier, ont en effet décidé d’augmenter leur capital et d’effectuer une opération de split sur leurs actions. Ainsi, le capital de Balima passera de 17,44 MDH à 34,88 MDH par incorporation de réserves et élévation de la valeur nominale des actions de 100 à 200 DH. Par la suite, cette nouvelle valeur nominale sera divisée par dix, pour passer à 20 DH. La Bourse de Casablanca procédera le 7 septembre prochain à la purge du carnet d’ordre de la valeur Balima, à la radiation de la cote des actions anciennes et à la cotation des actions nouvelles qui seront au nombre de 1,744 million de titres. Notons que durant les trois dernières années, le titre Balima n’a été coté que 11 fois seulement, et les volumes échangés portaient sur de très faibles quantités d’actions. Son cours a par contre évolué sensiblement sur la période, passant de 1 376 à 2 064 DH.

OPCVM : 24 767 détenteurs de parts à fin juillet 2010, en hausse de 7,3% par rapport à juillet 2009

Après avoir reculé en période de crise, le nombre de détenteurs de parts ou d’actions d’Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) confirme sa nouvelle tendance haussière. Déjà, le nombre de parts d’OPCVM en circulation est en progression appréciable selon les derniers chiffres du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), s’établissant à 261 millions de parts à fin juillet 2010, soit une hausse de 11,43%. En face le nombre de détenteurs de parts a atteint 24 767 personnes à la même date, marquant une augmentation de 7,27%. Par catégorie d’investisseurs, les personnes physiques résidentes ont atteint 20 464, soit 82,6% du total et une hausse de 7,98% par rapport à juillet 2009. Les personnes physiques non résidentes marquent pour leur part une baisse de 4,93% pour s’établir à     1 679 personnes. Les personnes morales marocaines suivent la même tendance que les particuliers, avec une hausse de 10,57% à 2 604 investisseurs. Quant aux personnes morales étrangères, leur nombre, quoiqu’en hausse de 33%, demeure limité à 20 investisseurs.

Ennakl : le titre revient à son cours de première cotation

L’euphorie qu’a suscité le titre du distributeur automobile tunisien Ennakl après sa première cotation à la Bourse de Casablanca n’a pas duré longtemps. Après avoir atteint le cours de 82 DH vers la mi-juillet, ce qui avait porté sa performance à plus de 27% par rapport à son prix de vente au public (64,22%), la valeur est entrée dans un cycle baissier pendant toute la période des vacances pour ramener son cours, le 30 août, à 70,26 DH, soit son niveau de première cotation le 13 juillet et une performance ramenée à 9,4%.