28 juillet 2006
Souhail Nhaili (454 articles)
Partager

Addoha : un titre à  conserver selon les analystes

Le faible taux de satisfaction au titre de l’OPV a fait grimper le cours de l’action en Bourse.
Malgré les corrections intervenues dernièrement, le titre cache
encore un potentiel de croissance.

Plus de vingt jours se sont écoulés depuis l’introduction en Bourse du groupe Addoha. L’action, vendue à 585 dirhams lors de l’offre publique de vente (OPV), a vu son cours exploser par la suite pour atteindre 741 dirhams après une semaine de cotation, soit plus de 26% d’augmentation. Mais les jours suivants, le cours de l’action a connu une légère correction pour se stabiliser mardi 25 juillet à 721 dirhams.

Cette correction a naturellement alimenté les craintes d’un certain nombre d’investisseurs, notamment les personnes physiques. D’autant plus que la société a fait l’objet de plusieurs valorisations réalisées par les sociétés de Bourse de la place à la veille de son introduction, avec des résultats qui avaient débouché sur des différences significatives. Si la banque conseil de l’opération est parvenue à un prix unitaire de 690 dirhams, une autre société de Bourse a estimé la valeur de l’action à 738 dirhams tandis qu’une troisième la limite à 665 dirhams seulement.

Les questions qui se posent aujourd’hui concernent l’évolution future du titre, aussi bien à court et moyen qu’à long termes. L’action Addoha est-elle surévaluée ? Quel comportement attendre ?

Addoha est jugée comme une valeur de fonds de portefeuille
Plusieurs analystes et traders pensent que l’action Addoha cache encore du potentiel. «C’est une valeur à acheter pour les personnes ne l’ayant pas encore fait, à conserver pour ceux qui la détienne déjà», avancent, en résumé, les responsables contactés et ce, indépendamment des valorisations faites jusque-là.

Pour comprendre le comportement du titre en Bourse, il faut revenir au premier jour où l’action a été traitée. Ce jour-là, le volume des transactions s’était élevé à un niveau spectaculaire de 1,7 milliard de dirhams. Ceci résultait d’un mouvement de ventes massif, déclenché essentiellement par les personnes physiques et les gestionnaires obligataires qui ont un horizon d’investissement très court. Les particuliers, même s’ils n’ont pas été bien servis lors de l’OPV, n’ont pas souhaité prendre de risques et ont préféré se retirer en empochant immédiatement leurs plus-values, vu que le titre avait déjà dépassé les 700 dirhams. Et, face à ce mouvement de ventes massif, les investisseurs institutionnels, locaux et étrangers, se sont portés acheteurs, sachant qu’ils ont été peu servis lors de l’OPV, et qu’ils croient dans le potentiel de croissance que leur réserve le titre Addoha.

Les jours suivants, le titre n’a pas connu le même engouement en terme de volume, et a même enregistré quelques variations négatives. Un analyste, convaincu que le titre Addoha ne devrait pas descendre sous la barre des 700 dirhams, explique ces baisses par l’appoche de la période estivale et pronostique une évolution significative à la rentrée. Un autre analyste s’aventure par contre à prévoir un cours de 800 DH au terme du mois d’août, spéculant sur la flambée traditionnelle des prix durant cette période où la Bourse est laissée à la merci des traders et de leurs donneurs d’ordre. Mais la plupart insistent sur la nécessité de considérer l’action Addoha comme une valeur de fonds de portefeuilles, qu’il faudra garder pour un objectif de rendement à long terme.