Casablanca: la police administrative généralisée fin avril

Les agents de la police administrative communale (PAC) de Casablanca vont se déployer sur les 16 arrondissements de la capitale économique, dès la fin de ce mois.

Dernière ligne droite pour la généralisation de la police administrative sur le tout Casablanca. La police administrative, opérationnelle au niveau des cinq arrondissements d’Anfa, de Sidi Belyout et de Moulay Rachid couvrira dès fin avril tout le territoire casablancais, nous assure une source digne de foi.

Après plusieurs annonces traduites ensuite en reports, la généralisation sera « effective », à la suite de la conclusion du marché portant sur la livraison des uniformes des agents. L’ouverture des plis de cet appel d’offres est prévue pour le 15 avril, retardée donc d’une semaine «à la demande des soumissionnaires».

Le cahier des prescriptions spéciales (CPS), dont nous détenons une copie, précise les spécificités techniques des tenues que porteront les agents assermentés de la police communale de la ville blanche. Ces tenues, qui seront confectionnées tant pour les hommes que les femmes, sont composées des pièces suivantes:  cravate, chapeau ou casquette, chemise, pantalon, veste et gilet ainsi qu’un pullover pour les hommes et un cardigan pour les femmes. Seule la chemise est blanche, le reste de l’uniforme est en bleu-marine. Rappelons que les agents de la ville de Rabat, eux, portent des uniformes verts.

Des tablettes connectées

« Outre les 50 agents qui sont à présent sur le terrain, 200 autres ont été recrutés et suivent actuellement une formation. Ils seront intégrés, au plus tard, lors de la dernière semaine d’Avril », nous a assuré notre source.

Parmi les missions de ces agents  : vérifier les autorisations d’urbanisation et économiques. A cet effet, ils seront équipés de tablettes pour qu’ils soient localisés par leurs responsables ainsi que pour avoir accès à Casaurba.ma et rokhas.ma, dans l’objectif de vérifier sine die la conformité des autorisations.