Une série de mesures pour protéger la production nationale de blé tendre

Le prix de référence du blé rendu moulin a été fixé à 280 DH/quintal pour une qualité standard.

C’est ce qui ressort d’une décision gouvernementale annoncée vendredi 11 mai à Rabat et signée par le ministre de l’agriculture et le ministre de l’économie et des finances. Déclinée en plusieurs mesures, la décision a pour objectif d’assurer les bonnes conditions de stockage et de commercialisation de la récolte céréalière en cours.
Plus en détail, il s’agit de mettre en place une subvention forfaitaire de 10 DH/q pour les quantités de blé tendre de production nationale, acquises durant la période allant du 16 mai au 15 octobre 2018.

Droits de douane relevés à 135%

Côté stockage, il sera procédé à l’octroi d’une prime de magasinage de 2,00 DH/q par quinzaine pour les organismes stockeurs, pour la quantité globale de blé tendre collectée du 16 mai au 15 octobre 2018. Elle sera servie jusqu’à fin décembre 2018.
Qualifiant la récolte céréalière au titre de la campagne agricole 2017-2018, estimée à 98,2 millions de quintaux, de «production qui s’annonce parmi les meilleures», avec un rendement record, estimé à 21,8 quintaux à l’hectare, Aziz Akhannouch a annoncé par ailleurs que les droits de douane seront relevés à 135% jusqu’au 31 octobre 2018. L’objectif étant de protéger la production nationale de blé tendre.
Afin de soutenir les coopératives agricoles pour les opérations de collecte de la récolte céréalière, la convention de financement signée en 2017 par le ministère de l’agriculture, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), l’Union nationale des coopératives agricoles marocaines (UNCAM) et la Fédération nationale des minotiers sera reconduite pour l’actuelle campagne.