UE : L’économie marocaine reste solide et épargnée des effets négatifs de la crise économique et financière

L’économie marocaine reste ‘solide et relativement épargnée » des effets négatifs de la crise économique et financière, a souligné lundi l’Union européenne.

 »Sur le plan économique, le Maroc reste solide et relativement épargné des effets négatifs de la crise économique et financière globale ainsi que de la crise politique dans la région, grâce entre autres à une gestion prudente des finances publiques et à la mise en oeuvre du programme gouvernemental de réformes structurelles », indique l’UE dans la déclaration finale sanctionnant le 13-ème Conseil d’association UE-Maroc. L’UE a salué la progression des échanges commerciaux avec le Maroc, notant qu’ils ont continué à augmenter en 2015 au bénéfice des deux parties, l’UE restant, de loin, le principal partenaire économique du Maroc. L’UE a souligné que les deux parties doivent rester engagées à conclure, dans les meilleurs délais, un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA) qui prenne en considération les intérêts et priorités mutuelles.

Elle a rappelé que l’ALECA visera à faciliter une intégration progressive du Maroc au marché intérieur européen. Il s’étendra bien au-delà du champ d’application de l’Accord d’Association existant en incluant, par exemple, le commerce des services, les marchés publics, la concurrence, les droits de propriété intellectuelle, la protection des investissements et l’intégration progressive de l’économie marocaine dans le marché unique de l’UE, dans des domaines comme les normes industrielles et techniques ou les mesures sanitaires et phytosanitaires.