Tourisme : les destinations étrangères préférées des Marocains

La Turquie et l’Espagne sont les destinations les plus prisées. Les difficultés d’obtention d’un visa Schengen a réorienté la demande vers d’autres destinations comme l’Indonésie, la Malaisie, la Tunisie, l’Egypte… Les ouvertures de lignes directes boostent le voyage organisé.

Les Marocains se rendent de plus en plus à l’étranger, surtout en été. Les agences de voyages se frottent les mains avec des programmes attrayants durant la période estivale où l’offre balnéaire prime. De la Turquie à la Thaïlande, en passant par le Brésil, l’Indonésie, la Malaisie et l’Inde, sans omettre la Grèce, Las Palmas, l’Italie ou encore l’Europe de l’Est, le brésil et les Etats-Unis, la demande pour toutes ces destinations augmente. La reprise de certaines d’entre elles comme l’Egypte et la Tunisie offre plus d’opportunités aux agences et aux voyageurs qui peinent à obtenir des visas Schengen. Il y en a qui connaissent une croissance à deux chiffres sur le créneau des voyages organisés, la Turquie en particulier. «Cette destination s’enrichit. Après avoir visité Istanbul, les Marocains souhaitent voir d’autres régions telles la Capadocce, Izmir et Antalya. La Turquie jouit d’une forte demande. Des milliers de sièges ont été injectés sur la destination, d’autant plus que le taux de retour est très élevé. Nous connaissons une croissance à deux chiffres sur le créneau des voyages organisés», commente Mehdi Rouissi, directeur commercial de l’agence de voyages Transatour.

Près de 180 000 Marocains ont visité la Turquie en 2018

D’après les statistiques du ministère turc du tourisme et de la culture, 176358 touristes marocains ont visité ce pays en 2018. Cela correspond à une croissance de 54% par rapport à 2017. Avec les ouvertures récentes de lignes directes (Tanger-Istanbul à partir du 4 juillet par Air Arabia, Marrakech-Istanbul depuis le 15 avril et Istanbul-Casablanca à partir du juillet par la compagnie low cost Pegasus Airlines), le nombre de Marocains friands de l’ancien empire ottoman devrait décupler.

L’Egypte, pour laquelle les agences proposent des offres combinant le tourisme culturel au Caire et l’offre balnéaire à Sharm El Cheikh sur la Mer rouge, est aussi bien demandée.

Selon des professionnels, de 40 000 à 50 000 Marocains se rendent au pays des Pharaons chaque année.
En général, la plupart des pays qui n’exigent pas de visa ou qui le délivrent facilement (prise en charge par l’agence) profitent de la frilosité des pays de l’Espace Schengen. Un mal pour un bien, car il y a à voir ailleurs qu’en Europe qui n’a, dans une certaine mesure, que l’avantage de la proximité, surtout si l’on voyage en famille ou avec des enfants en bas âge.

Les centres TLS France, Italie et Espagne sont déjà surbookés. «La Chambre de commerce française nous a envoyé un email pour nous informer que le système est déjà saturé pour les visa de tourisme de loisirs et d’affaires. Est-ce une restriction de la liberté de circulation ? Y-a-t-il 20 ou 30% de demandes supplémentaires par rapport à l’année précédente ?», se demande un professionnel. En tout cas, un grand nombre de Marocains obtiennent encore des visas chaque année. En 2018, l’Espagne a délivré 220 929 visas aux Marocains, en nette augmentation par rapport à 2017 (un chiffre rapporté par l’agence de presse espagnole Efe).
Le Vieux continent reste malgré tout la première destination au regard des 530000 visas Schengen délivrés aux Marocains en 2018. Le sud de l’Espagne reste incontournable en été grâce aux prix abordables de location, à l’animation et à la proximité. Ce circuit échappe aux agences de voyages qui se contentent de quelques réservations d’hôtels. Les particuliers préfèrent organiser eux-mêmes leurs voyages en passant par les plateformes comme Booking, Lastminute et Hôtel.com, ou en mettant à contribution leurs proches installées dans les pays de destination.

La Grèce et l’Europe de l’Est commencent aussi à attirer du monde

Pour se rattraper, les voyagistes se rabattent sur d’autres destinations européennes qu’une frange limitée de la population peut se permettre telle que la Grèce, l’Europe centrale et de l’Est, les nouvelles ouvertures de lignes aidant. A titre d’exemple, Atlas Voyages propose des voyages organisés vers la Grèce avec croisières incluses via la ligne directe reliant Casablanca à Athènes inaugurée le 4 avril 2019. La ligne directe reliant Casablanca à Vienne a aussi donné des idées aux agences et aux particuliers. Mais les premières continuent à collaborer avec d’autres compagnies telles que Turkish Airlines, Etihad Airways (pour l’Asie du Sud Est)… «Nous achetons des stocks de billets d’avions et de chambres d’hôtels à l’avance pour servir au mieux notre clientèle et éviter les pénuries. Au regard des programmes, nos offres satisfont les chercheurs de liberté et ceux en quête d’accompagnement de guides et de visites de musées et de sites historiques», déclare M. Rouissi. Les plus importantes villes émettrices de touristes demeurent Casablanca, Rabat et Fès.